Dassault Aviation livrera un peu moins de Falcon cette année

Dassault Aviation livrera un peu moins de Falcon cette année
Un jet Falcon 2000LXS de Dassault Aviation.

Boursier.com, publié le jeudi 08 mars 2018 à 08h46

Dassault Aviation a bouclé son exercice 2017 sur un chiffre d'affaires ajusté de 4,8 milliards d'euros et des entrées de commandes de 3,16 MdsE. Contrairement au millésime 2016, l'industriel n'a pas comptabilisé de commandes de Rafale, mais il a vendu 41 Falcon, contre 33 l'année précédente. Le résultat opérationnel ajusté de la période progresse de 218 à 348 ME, soit une marge de 7,2% du chiffre d'affaires. Le bénéfice net ajusté est lui aussi en croissance à 489 ME. Un dividende de 15,30 euros par action sera proposé aux actionnaires, après 12,10 euros au titre du précédent exercice.

L'année a été marquée par la levée de l'option du Qatar pour 12 Rafale additionnels et par l'abandon du Falcon 5X, à cause des déboires du moteur Silvercrest de Safran. Il y a quelques jours, Dassault a annoncé son remplaçant, le 6X, motorisé par P&W Canada. Le groupe a également mis à profit 2017 pour lancer les premières actions de son plan de transformation et pour poser la première pierre de l'usine de Nagpur, en vue de fabriquer dès 2018 des éléments de Falcon 2000 et quelques sous-ensembles de Rafale en coentreprise avec Reliance.

Cette année, Dassault prévoit de livrer 40 Falcon et 12 Rafale (9 Export et 3 France). Ainsi le chiffre d'affaires 2018 devrait avoisiner celui de 2017, marqué par 49 livraisons de Falcon et 9 de Rafale (8 Export, 1 France).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.