Dassault enterre le Falcon 5X et change de motoriste

Dassault enterre le Falcon 5X et change de motoriste©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 14 décembre 2017 à 06h51

Le Falcon 5X est mort. Dassault Aviation a enterré hier son programme de bimoteur, qui aurait dû entrer en service en 2016 mais dont le développement avait pris tant de retard que l'appareil avait réalisé son vol inaugural en juillet dernier avec des moteurs non-définitifs. Dassault Aviation met l'échec sur le compte des réacteurs Silvercrest de Safran, qui n'ont jamais atteint les performances prévues. Malgré les efforts du motoriste, le programme a pris trois ans de retard, qui ont eux-mêmes entraîné de nombreuses annulations de commandes. Après le vol inaugural de juillet, les essais en vol ont confirmé le bon comportement de l'appareil, mais Safran a connu de nouveaux problèmes avec le Silvercrest durant l'automne. Le motoriste a prévenu Dassault d'un nouveau décalage dans la fourniture d'un moteur conforme aux attentes. Le décalage de trop. Au vu de l'ampleur des risques techniques et calendaires du Silvercrest, Dassault Aviation engage le processus de résiliation du contrat Silvercrest conduisant à l'arrêt du programme Falcon 5X et prévoit de lancer des négociations avec Safran, explique l'avionneur dans un communiqué.

Dassault ne restera pas le bec dans l'eau : son président Eric Trappier a annoncé dès hier soir le lancement d'un nouveau programme de jet d'affaires reprenant le diamètre de fuselage du 5X, mais équipé avec des moteurs Pratt & Whitney Canada. L'entrée en service du nouvel avion, capable de franchir 5.500 miles nautiques (un peu plus de 10.000 km), est prévue pour 2022. Le nom du programme n'a pas encore été annoncé. Safran, de son côté, a confirmé l'ouverture de négociations sur l'arrêt du contrat. Le groupe a rappelé dans un communiqué que les pénalités contractuelles sur le Silvercrest ont été provisionnées dans ses comptes et confirme ses objectifs 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.