Dassault Systèmes peut-il prétendre au CAC40 ?

Dassault Systèmes peut-il prétendre au CAC40 ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 07 mars 2018 à 14h28

Dassault Systèmes a signé un pic à 107,35 euros en séance à la Bourse de Paris, un nouveau record historique qui confère au dossier une capitalisation de près de 27,8 milliards d'euros et lui permet d'atteindre le 21ème rang de la place en matière de poids boursier. Le spécialiste des logiciels de modélisation figure désormais devant des industriels historiques comme ArcelorMittal (27,3 MdsE) et LafargeHolcim (27,2 MdsE). Il est derrière les 30,5 MdsE de capitalisation d'EDF, qui le précède dans le classement. Dassault Systèmes ne fait pas partie du CAC40, même si l'indice manque cruellement de valeurs technologiques. Son inclusion dans l'indice est régulièrement évoquée. Le conseil scientifique des indices devrait d'ailleurs se prononcer cette semaine sur d'éventuels bouleversements au sein du CAC40. En 2017, Euronext avait remplacé Klépierre par Atos en mars, puis Nokia par STMicroelectronics et septembre. Les mises à jour de juin et de décembre n'avaient entraîné aucune modification dans l'indice.

Actuellement, le dossier qui affiche la capitalisation la plus faible du CAC40 est Veolia (10,8 MdsE), derrière TechnipFMC (11,1 MdsE) et Atos (11,4 MdsE). Mais l'entrée dans l'indice phare de la place n'est pas qu'une question de poids boursier. Le Conseil scientifique considère la capitalisation flottante (le pourcentage d'actions effectivement négociables, c'est-à-dire qui ne sont pas bloquées par des actionnaires de long terme et/ou familiaux par exemple) et les capitaux échangés. Euronext dispose des deux tableaux et peut croiser les informations pour déterminer quelles sont les quarante valeurs qui répondent le mieux aux critères. Mais d'autres critères moins mathématiques peuvent entrer en ligne de compte, ce qui explique que les modifications ne sont pas forcément mécaniques. Concernant Dassault Systèmes, la présence du Groupe Industriel Marcel Dassault à un peu plus de 41% du tour de table ou de dirigeants autour de 7,2% limitent le flottant, qui représente environ la moitié du capital. Suffisant pour coiffer pas mal d'autres dossiers du CAC40, mais pénalisant pour la dynamique des échanges.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU