DBT : la perte nette de l'exercice ressort à 6,8 ME

DBT : la perte nette de l'exercice ressort à 6,8 ME©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 03 mai 2021 à 07h20

Le chiffre d'affaires de DBT pour l'exercice 2020 ressort en baisse proforma de -42,4% avec toutefois une nette amélioration au 2e semestre 2020 par rapport à la même période de 2019. La très forte diminution d'activité s'est traduite pour le groupe DBT par une impossibilité d'adapter ses charges directes et ses coûts de structure au niveau de son chiffre d'affaires. Avec le souhait de conserver un outil industriel pleinement opérationnel et un capital humain parfaitement formé, DBT a utilisé les mesures d'accompagnement proposées par le gouvernement (chômage partiel notamment) pour réduire au maximum l'impact de la décroissance sur sa performance opérationnelle sans mettre en péril ses moyens de production. Des charges non récurrentes liées à un litige client ont été comptabilisées en 2020 à hauteur d'1 ME de perte sur créance irrécouvrable et 0,4 ME de provision pour dépréciation de stocks. En conséquence, le résultat d'exploitation affiche un déficit de -6,2 ME, soit une baisse proforma de -30,7%, plus limitée que celle du chiffre d'affaires.

Le chiffre d'affaires de DBT pour l'exercice 2020 ressort en baisse proforma de -42,4% avec toutefois une nette amélioration au 2e semestre 2020 par rapport à la même période de 2019.
La très forte diminution d'activité s'est traduite pour le groupe DBT par une impossibilité d'adapter ses charges directes et ses coûts de structure au niveau de son chiffre d'affaires. Avec le souhait de conserver un outil industriel pleinement opérationnel et un capital humain parfaitement formé, DBT a utilisé les mesures d'accompagnement proposées par le gouvernement (chômage partiel notamment) pour réduire au maximum l'impact de la décroissance sur sa performance opérationnelle sans mettre en péril ses moyens de production. Des charges non récurrentes liées à un litige client ont été comptabilisées en 2020 à hauteur d'1 ME de perte sur créance irrécouvrable et 0,4 ME de provision pour dépréciation de stocks. En conséquence, le résultat d'exploitation affiche un déficit de -6,2 ME, soit une baisse proforma de -30,7%, plus limitée que celle du chiffre d'affaires.

En tenant compte de charges exceptionnelles pour 0,5 ME liées à des restructurations, la perte nette de l'exercice ressort à -6,8 ME.

Situation financière renforcée

Pour solidifier le groupe DBT en cette période de crise, la société a bénéficié en 2020 de financements en quasi-fonds propres avec les sociétés ABO et Park Partners GP pour un montant tiré d'environ 10 ME. Au cours de l'exercice, les obligations convertibles et les BSA ont été transformés en capital. Au 31 décembre 2020, les capitaux propres ressortent à 7 ME, y compris la prise en compte de la perte nette de l'exercice, (4,5 ME un an plus tôt).
L'endettement net a été fortement réduit au cours de l'exercice avec une dette nette ramenée à -0,2 ME à fin 2020 (-3,3 ME à fin 2019).

Perspectives 2021 plus favorables

Avec la réouverture progressive des sites clients au second semestre 2020 et la relance des grands chantiers d'équipement du réseau en bornes de recharge, le groupe DBT aborde l'exercice 2021 plus sereinement et dans une logique de reconstruction de ses fondamentaux économiques.
Afin de permettre d'accélérer son développement, le groupe DBT a annoncé le 25 mars dernier la mise en place d'un nouveau financement en fonds propres avec Park Partners GP, pouvant atteindre un montant maximum de 200 ME sous forme de BEOCAPSA (Bons d'Emission d'Obligations Convertibles en Actions avec Bons de Souscriptions d'Actions attachés). La ligne de financement peut être tirée d'ici 5 ans ce qui apporte une stabilité financière au groupe et lui confère une très bonne visibilité sur cette période.

Dans le prolongement de cet exercice 2021 placé sous le signe de la renaissance de DBT, les prochaines années vont permettre au groupe d'accélérer le développement de ses deux métiers principaux avec un focus très marqué sur la pénétration du marché des bornes électriques de recharge rapide.

Avec des perspectives à moyen terme toujours favorables et des moyens humains et financiers pleinement disponibles, le groupe DBT aborde son nouveau plan à 5 ans avec une grande confiance et confirme sa capacité à délivrer un projet d'entreprise ambitieux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.