DBT rechute en bourse, mais souligne les perspectives du marché

DBT rechute en bourse, mais souligne les perspectives du marché©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 07 mars 2018 à 14h10

DBT, qui s'était envolé de 12,4% hier soir avant les publications financières, retombe de 5% ce jour à 2,88 euros, dans un volume représentant 1,8% du capital. Le groupe a publié pour son 1er semestre 2017/2018, clos fin décembre, un chiffre d'affaires en recul de 32% en glissement annuel à 3,68 ME, contre 5,23 ME un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires pour les bornes de recharge est en hausse de 6% par rapport au 2ème semestre 2016/17 mais cependant en baisse de 32% par rapport au 1er semestre 2016/2017, en raison, précise le groupe, des retards temporaires de livraison des services liés à la TYM (Contrat Nissan).

DBT annonce toutefois un objectif de croissance des ventes annuelles à fin juin 2018 "d'au moins 15%", et table sur une réduction significative des pertes opérationnelles par rapport à l'exercice 2016/2017, via l'augmentation de la marge brute (au profit des ventes) et la mise en place d'un plan d'économies depuis plusieurs mois.

Le marché de la borne rapide continue selon DBT d'offrir des perspectives attractives, et la fin de l'année 2017 a constitué un tournant majeur pour celui-ci. "De grands projets structurants financés en partie par des fonds européens ont été enfin confirmés alors qu'ils étaient attendus depuis longtemps", détaille DBT. Une liste d'une quinzaine de projets a été annoncée fin 2017 pour des débuts programmés dès 2018 pour les 4/5 ans qui viennent. "Ceux-ci ouvrent enfin de très larges perspectives pour la vente de notre nouvelle gamme de chargeurs QC 50kw et QCNG150/350kw présentés à l'automne 2017 dans les plus grand salons spécialisés en Europe", espère le management. Portzamparc reste à 'conserver' sur la valeur avec un objectif de 2,9 euros, misant sur le contexte sectoriel, même si la visibilité sur l'accélération des commandes demeure faible.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.