DBV Technologies : comptes publiés

DBV Technologies : comptes publiés©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 05 mars 2020 à 07h34

DBV Technologies a présenté ses résultats financiers pour l'exercice 2019 et fait le point sur ses activités. La situation nette de trésorerie proforma du groupe était de 308,4 millions d'euros au 31 décembre 2019, incluant les fonds issus de l'augmentation de capital du premier trimestre 2020.

Trésorerie et équivalents de trésorerie : la trésorerie et les équivalents de trésorerie au 31 décembre 2019 s'élevaient à 172 millions d'euros, contre 122,8 millions d'euros au 31 décembre 2018. En 2019, les flux de trésorerie liées aux activités opérationnelles se sont élevés à (128,5) millions d'euros et les flux de trésorerie liés aux activités d'investissement à (5,1) millions d'euros.
Les flux de trésorerie liés aux activités de financement ont généré 182,8 millions d'euros sur l'exercice, dont 187,9 millions d'euros reçus dans le cadre des offres publiques réalisées en avril 2019 et octobre 2019. La Société estime qu'elle devrait continuer à constater des pertes à moyen terme et que ses ressources actuelles, incluant les fonds issus de l'augmentation de capital de février 2020, y compris l'exercice partiel de l'option de surallocation en mars 2020, pour environ 136,4 millions d'euros, après déduction des commissions et dépenses estimées, lui permettront de financer son activité jusqu'au cours du premier trimestre 2021.

Produits opérationnels : les produits opérationnels se sont élevés à 13,1 millions d'euros en 2019, contre 14,5 millions d'euros en 2018, soit une baisse de 9,7 %. En 2019, comme en 2018, les produits opérationnels ont été principalement générés par le Crédit Impôt Recherche et par les produits reconnus par la Société dans le cadre de son accord de collaboration avec Nestlé Health Science.

Dépenses de recherche et développement : les frais de recherche et développement ont diminué de 5,7 millions d'euros, soit 5,3 %, pour s'établir à 101,5 millions d'euros en 2019, contre 107,2 millions d'euros en 2018. La diminution des dépenses de recherche et développement résulte principalement de la finalisation de certains essais cliniques de phase III du ViaskinTM Peanut et de la baisse des coûts de fabrication, partiellement compensée par une augmentation des dépenses de personnel.

Frais généraux : les frais généraux se sont élevés à 44,4 millions d'euros en 2019, contre 41,4 millions d'euros en 2018. L'augmentation des frais généraux est principalement attribuable à une hausse des frais de personnel en raison de l'augmentation de l'effectif moyen, à la reconnaissance d'indemnités versées ou à verser dans le cadre des transactions liées aux changements organisationnels de la Société, ainsi qu'à l'augmentation des honoraires de conseil et à la mise en oeuvre de mesures de rétention du personnel clé de la société. Cette hausse est partiellement compensée par une diminution des charges liées aux paiements fondés sur des actions et à l'attribution d'actions gratuites aux salariés.

Frais commerciaux : les frais commerciaux se sont élevés à 18,9 millions d'euros en 2019, contre 32,2 millions d'euros en 2018, soit une baisse de 13,3 millions d'euros, ou 41,3%. La baisse des frais commerciaux est principalement due à une diminution des honoraires et des frais de représentation et déplacements, qui s'inscrit dans le cadre de la politique de gestion des dépenses visant à concentrer les efforts sur les dépenses engagées dans le cadre de la soumission du BLA à la FDA pour Viaskin Peanut.

La perte nette de l'exercice a atteint (153,6) millions d'euros en 2019, contre (166,1) millions d'euros en 2018. La perte par action (basée sur le nombre moyen pondéré d'actions en circulation au cours de l'exercice) s'est élevée à (4,15) euros et (5,74) euros en 2019 et 2018, respectivement.

"Si nous faisons le bilan de l'année 2019, nous constatons que nous avons fait un grand pas vers nos objectifs clés, notamment avec le dépôt d'une demande d'autorisation de mise sur le marché de produit biologique (BLA) pour Viaskin Peanut auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis. DBV a également continué à faire progresser le développement clinique de ce produit et à constituer une équipe de direction disposant de l'expertise nécessaire pour mener à bien une éventuelle commercialisation. Par ailleurs, nous avons encore renforcé notre position de trésorerie grâce à l'augmentation de capital réalisée sur le premier trimestre 2020, dont les fonds nets reçus s'élèvent à EUR136.4 millions, que nous avons l'intention d'utiliser principalement pour préparer la commercialisation, si elle est approuvée, de Viaskin Peanut, en ce compris les efforts de commercialisation pour le lancement dans le courant du 2ème semestre 2020" a déclaré Daniel Tassé, Directeur Général de DBV Technologies. "À l'avenir, nous continuerons à mener à bien notre mission d'amélioration de la vie des familles en contribuant à traiter l'impact profond des allergies alimentaires."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.