Des fournisseurs de Tesla s'inquiètent de sa santé financière

Des fournisseurs de Tesla s'inquiètent de sa santé financière
Logo de Tesla sur une voiture Model S chez un concessionnaire à Berlin.

Boursier.com, publié le mardi 21 août 2018 à 14h11

Le titre Tesla est finalement parvenu à clôturer dans le vert hier soir, en progression de 1% à 308,4$, après une chute de 6% à 288$ en début de journée. Vendredi, le titre s'était effondré de 8,9% au terme d'une séance noire, miné par une interview confession du patron du groupe, Elon Musk, accordée au 'New York Times'. Musk y confiait son épuisement après une année 'atroce', et tentait encore de justifier ses récentes déclarations à propos du financement de la sortie éventuelle de la cote de Tesla et son 'tweet' initial du 7 août.

Am considering taking Tesla private at $420. Funding secured. >- Elon Musk (@elonmusk)
Pas de financement sécurisé ?

JP Morgan a sanctionné le dossier hier en réduisant fortement son objectif de cours. Le broker prévoit un plongeon supplémentaire du titre Tesla, puisqu'il fixe son objectif de cours à 195$. Dans un contexte nettement plus tendu, le courtier préfère valoriser Tesla sur la seule base des 'fondamentaux', ce qui implique une réduction de 113$ de l'objectif. La note antérieure publiée le 8 août tenait compte d'un scénario dans lequel le financement de l'opération à 420$ par titre semblait garanti. Le broker juge maintenant que le financement n'était pas sécurisé au moment des annonces de Musk (du 7 août), et qu'aucune proposition n'avait été formalisée. Ce changement radical d'avis fait suite aux annonces de Musk du 13 août, détaillant les échanges ayant eu lieu avec le fonds souverain saoudien 'PIF'...

JP Morgan maintient par ailleurs sa recommandation à 'sous-pondérer' sur la valeur Tesla. Le broker admet que Tesla considère bien une transaction de sortie de la cote, mais relève que le processus est bien moins avancé qu'il ne l'avait initialement présumé.

James Albertine prudent

Même James Albertine, spécialiste de la firme de recherche 'Consumer Edge' généralement très positif sur le dossier Tesla, se montre plus prudent ce jour. Il vient de dégrader la valeur à 'pondération en ligne', contre 'surpondérer'. Le nouvel objectif de cours ressort à 311$, contre 385$ auparavant. Cet expert juge que Tesla a besoin d'une profonde restructuration. Albertine, qui considère Musk comme un visionnaire, admet également que le CEO de Tesla a sans doute besoin d'aide.

Un fonds saoudien qui regarde ailleurs

Par ailleurs, le fonds saoudien voudrait investir... dans un rival de Tesla, à en croire les informations de l'agence Reuters. Le fonds souverain serait actuellement en phase de discussion avec Lucid Motors Inc., constructeur californien de véhicules électriques qui n'a pas encore commercialisé son premier modèle. PIF et Lucid Motors auraient établi un échéancier dans le cadre duquel le fonds saoudien pourrait investir plus d'un milliard de dollars au capital de Lucid et prendre ainsi une participation majoritaire. Le premier investissement du Saoudien s'établirait à 500 millions de dollars...

Des fournisseurs inquiets

Enfin, selon le 'Wall Street Journal', certains fournisseurs de Tesla commenceraient à s'inquiéter, après une année "tumultueuse". Le bien renseigné WSJ précise, citant des cadres de l'industrie et des 'documents', que ces fournisseurs seraient préoccupés par la solidité financière du constructeur après une phase de production du Model 3 consommatrice de cash. Une récente étude adressée en privé par une association reconnue de fournisseurs automobiles à des dirigeants importants montre que 18 des 22 personnes interrogées pensent que Tesla présente désormais un risque financier pour leurs compagnies, explique le Wall Street Journal, qui a donc pu se procurer cette étude. En outre, plusieurs équipementiers, lors d'interviews, auraient confié que Tesla avait tenté d'allonger les délais de paiement ou demandé une remise conséquente.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU