Devises : l'euro et les taux continuent de grimper

Devises : l'euro et les taux continuent de grimper©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 01 février 2018 à 21h45

Au lendemain du statu quo de la Fed sur ses taux d'intérêts, l'euro est reparti à la hausse face au dollar, remontant au-dessus du seuil des 1,25$. Jeudi soir, l'euro cotait 1,2510$, en hausse de 0,80% par rapport à la veille dans les échanges interbancaires à New York. Le cours de la monnaie unique européenne évolue ainsi autour de ses plus hauts niveaux depuis plus de 3 ans, en octobre 2014.

La poussée de l'euro s'est accentuée après des commentaires d'un membre du Conseil des gouverneurs de la BCE, l'Autrichien Ewald Nowotny. Ce dernier a estimé à la mi-journée que l'institution devrait mettre fin immédiatement à son programme d'achat d'actifs (30 milliards d'euros par mois) actuellement prévu au moins jusqu'à la fin septembre. Le responsable a donné le sentiment qu'une hausse des taux pourrait intervenir plus rapidement qu'initialement anticipé.

La fin du "QE" semble se profiler pour septembre

"Je ne fais pas mystère du fait que nous sommes désormais dans une situation où, de mon point de vue, nous devrions mettre un terme au programme de rachats d'actifs", a-t-il affirmé dans un entretien publié par le journal 'Oberösterreichische Nachrichten'. M. Nowotny a toutefois tempéré ses propos en ajoutant que la décision sur une fin du "QE" sera seulement prise d'ici septembre par la BCE.

Les propos de M. Nowotny ont aussi entraîné une nouvelle hausse des taux des emprunts d'Etat dans la zone euro. Le rendement du Bund allemand à 10 ans a gagné 2 points de base pour atteindre 0,71%, tandis que l'OAT française de même échéance a fini à 0,97% (+1 pdb).

L'euro était déjà en hausse en début de journée après l'annonce de l'indice PMI manufacturier de la zone euro. Même s'il a légèrement ralenti en janvier, cet indicateur reste proche de son niveau record enregistré en décembre. L'indice manufacturier PMI Markit s'est ainsi établi à 59,6, contre 60,6 en décembre.

La Fed entrevoit une accélération de l'inflation en 2018

La veille, la Réserve fédérale américaine a décidé de maintenir ses taux directeurs inchangés, dans une fourchette de 1,25% à 1,50%, ce qui était largement attendu par les marchés. La banque centrale américaine a cependant laissé la voie ouverte à une nouvelle hausse des taux lors de sa prochaine réunion, les 20 et 21 mars. Elle a ainsi légèrement infléchi son discours, en se montrant confiante sur une accélération de l'inflation en cours d'année.

"Sur une base de 12 mois, l'inflation devrait être en hausse cette année et se stabiliser", autour de l'objectif de 2% visé par la Fed sur le moyen terme, a poursuivi la banque centrale. Un discours qui fait penser à certains analystes que la Fed, sous la houlette de son nouveau président Jerome (Jay) Powell, la Fed pourrait procéder à 4 tours de vis monétaires cette année, au lieu des 3 attendus jusqu'ici...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.