Devises : l'euro reste la 2ème monnaie la plus utilisée dans le monde après le dollar

Devises : l'euro reste la 2ème monnaie la plus utilisée dans le monde après le dollar©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 02 juin 2021 à 13h53

Le rôle international de l'euro est resté globalement stable l'an passé. C'est l'une des principales conclusions du dernier examen annuel du rôle international de la monnaie unique, publié aujourd'hui par la Banque centrale européenne. "L'euro reste incontestablement la deuxième monnaie la plus utilisée dans le monde après le dollar américain", a déclaré Christine Lagarde, présidente de la BCE. La part de l'euro dans les différents indicateurs de monnaie internationale est restée stable, s'établissant en moyenne à environ 19% en 2020.

Le rôle international de l'euro est resté globalement stable l'an passé. C'est l'une des principales conclusions du dernier examen annuel du rôle international de la monnaie unique, publié aujourd'hui par la Banque centrale européenne. "L'euro reste incontestablement la deuxième monnaie la plus utilisée dans le monde après le dollar américain", a déclaré Christine Lagarde, présidente de la BCE. La part de l'euro dans les différents indicateurs de monnaie internationale est restée stable, s'établissant en moyenne à environ 19% en 2020.

Plus précisément, la part de l'euro dans l'encours des prêts internationaux, dans l'encours des titres de créance internationaux et en tant que monnaie de facturation des importations de biens hors zone euro est restée globalement stable. La part de l'euro dans les réserves de change mondiales a diminué, de même que la part de l'euro dans les émissions de titres de créance libellés en devises et dans l'encours des dépôts internationaux.

L'euro est resté une monnaie clé sur les marchés internationaux d'obligations vertes, un segment restreint mais en croissance rapide. Plus de la moitié des obligations vertes émises au niveau mondial en 2020 étaient libellées en euros. Pour les émissions internationales (c'est-à-dire les émissions d'obligations par des non-nationaux), environ un tiers des obligations vertes émises en 2020 étaient libellées en euros, ce qui représentait une multiplication par trois par rapport à 2016.

La relative résilience du rôle international de l'euro malgré le choc de la pandémie contraste avec le déclin significatif observé à la suite de la crise de la dette souveraine de la zone euro. "Dans une certaine mesure, cette évolution peut refléter l'efficacité des mesures de soutien politique sans précédent et de l'approche coordonnée qui ont prévalu dans la zone euro pendant la crise du Covid-19", souligne Mme Lagarde.

À l'avenir, le rôle international de l'euro sera principalement soutenu par une Union économique et monétaire plus profonde et plus complète, y compris la progression de l'union des marchés de capitaux, dans le cadre de la poursuite de politiques économiques saines dans la zone euro. L'Eurosystème soutient ces politiques et souligne la nécessité de poursuivre les efforts pour achever l'Union économique et monétaire, souligne la BCE.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.