Devises : l'euro retrouve des couleurs en fin d'année

Devises : l'euro retrouve des couleurs en fin d'année
billets euros banque

Boursier.com, publié le vendredi 27 décembre 2019 à 21h50

L'euro s'est réveillé brusquement vendredi pour progresser de près d'1% face au dollar. En fin de séance, la devise européenne gagnait 0,76% à 1,1180$, ramenant sa perte depuis le début de l'année à environ 2,2%.

Entre janvier et fin septembre, l'euro avait cédé près de 5% face au billet vert avant d'entamer un rebond qui pourrait se prolonger en 2020. Selon des sources de marché, le mouvement de ce vendredi était ainsi attribué à des ajustements de positions des cambistes, qui font le pari que la croissance économique de la zone euro, en berne en 2019 pourrait redémarrer l'an prochain.

Même si le rythme de croissance des Etats-Unis reste supérieur à celui de la zone euro, la dynamique serait alors plutôt du côté européen avec une accélération, contre un ralentissement prévu outre-Atlantique. Du côté des banques centrales, la Fed a signalé qu'elle maintiendrait le statu quo en 2020, après avoir baissé par 3 fois ses taux en 2019, tandis que la BCE a annoncé en septembre une baisse de taux et la reprise de son programme de rachat d'actifs pour soutenir la croissance chancelante dans la région. Ces annonces ont fait chuter l'euro à son plus bas de l'année, fin septembre, à 1,09$, avant d'entamer un rebond.

Une dynamique de croissance en faveur de l'euro ?

Selon les dernières projections de la Réserve fédérale américaine, faites le 11 décembre, la croissance du PIB des Etats-Unis devrait atteindre 2,2% en 2019, puis 2% en 2020 et 1,9% en 2021. De son côté, la Banque centrale européenne a abaissé le 12 décembre sa prévision de croissance pour 2020 en zone euro à 1,1%, mais prévoit ensuite une accélération pour atteindre 1,4% en 2022, a annoncé sa nouvelle présidente Christine Lagarde.

Cependant, la faiblesse des volumes d'échange en fin d'année rend la tendance de l'euro/dollar difficile à interpréter. Il est sans doute un peu tôt pour savoir si la récente hausse de l'euro est due à un simple rééquilibrage, et à des opérations de rachat de ventes à découvert en fin d'année, ou s'il s'agit du début d'une tendance de plus long terme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.