Devises : l'euro sous pression face au dollar avant la Fed

Devises : l'euro sous pression face au dollar avant la Fed
Dollar Devise Billet

Boursier.com, publié le lundi 30 avril 2018 à 14h46

L'euro reste sous pression en ce début de semaine face au dollar, au plus bas depuis près de trois mois et demi. La monnaie unique cède actuellement 0,4% à 1,208$ entre banques.

Draghi calme le jeu

La réunion de la BCE de jeudi dernier contribue à l'accès de faiblesse de l'euro, le président de l'institution, Mario Draghi, ayant adopté une position prudente concernant le calendrier de fin progressive des mesures de soutien de la banque centrale européenne au système financier. Le ralentissement de la croissance observé au premier trimestre dans la zone euro, et la faiblesse persistante de l'inflation n'incitent pas la BCE à se hâter de resserrer sa politique monétaire. La question de la fin du programme de "QE" n'a ainsi pas été débattue, et devrait être reportée à la réunion de juin.

Les signes de tension se multiplient aux Etats-Unis

A l'inverse, le billet vert est porté par l'annonce d'une hausse de 2,3% du PIB des Etats-Unis en rythme annuel, au premier trimestre, contre seulement 2% attendu par le consensus. Les tensions sur le marché du travail, la multiplication des signes d'accélération de l'inflation dans le sillage de la hausse des cours des matières premières, pétrole en tête, et la nette hausse des rendements obligataires américains, avec un T-Bond à 10 ans qui a de nouveau franchi la barre des 3% la semaine dernière, soutiennent également la monnaie de l'Oncle Sam.

Quatre hausse de taux plutôt que trois en 2018?

Dans ce contexte, la réunion de la Fed du milieu de semaine sera au centre de toutes les attentions. Si la Réserve fédérale ne devrait pas augmenter ses taux après le tour de vis du mois de mars, la déclaration de la Banque centrale sera surveillée de très près, d'autant que Jerome Powell ne doit pas tenir de conférence de presse. Toute indication sur une potentielle accélération du calendrier de resserrement (quatre hausses plutôt que trois en 2018 ?) constituerait sans aucun doute un nouveau coup d'accélérateur pour le dollar. Au plus grand bonheur de la BCE et des entreprises du Vieux continent.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.