Devises : l'Ifo allemand renvoie l'euro au plus haut depuis janvier

Devises : l'Ifo allemand renvoie l'euro au plus haut depuis janvier©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 25 mai 2021 à 22h40

L'euro est remonté mardi à son plus haut niveau depuis début janvier, au-dessus de 1,22$, profitant d'une amélioration de l'activité économique dans la zone euro et du moral des chefs d'entreprises, notamment en Allemagne, où l'indice Ifo, publié mardi, a apporté de bonnes surprises ce mois-ci.

L'euro est remonté mardi à son plus haut niveau depuis début janvier, au-dessus de 1,22$, profitant d'une amélioration de l'activité économique dans la zone euro et du moral des chefs d'entreprises, notamment en Allemagne, où l'indice Ifo, publié mardi, a apporté de bonnes surprises ce mois-ci.

Mardi soir, l'indice du dollar cédait ainsi 0,2% à 89,67 points face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro gagnait 0,3% à 1,2250$ dans les échanges interbancaires à New York. Au plus haut de la séance, la devise unique européenne s'est échangée à 1,2267$.

Le dollar affaibli par le reflux des taux d'intérêts

Le dollar s'est effrité dans le sillage d'un recul des rendements de la dette souveraine des Etats-Unis. Les investisseurs semblent désormais parier sur le fait que la Fed, qui ne cesse de répéter qu'elle juge l'inflation temporaire, ne se pressera pas pour réduire son soutien monétaire aux marchés.

Mardi soir, le rendement du T-Bond à 10 ans revenait ainsi à 1,56% (-4 points de base), tandis que le taux du "30 ans" était à 2,26% (-4 pdb). Au plus haut de l'année, courant mars, ces taux avaient grimpé respectivement jusqu'à 1,77% et 2,49% dans la crainte d'un dérapage de l'inflation aux Etats-Unis. L'indice du dollar avait alors atteint 93,22$, au plus haut depuis novembre 2020, et a subi depuis un recul de près de 4%.

Le "momentum" est donc actuellement du côté de la devise européenne. La zone euro ayant pris du retard dans sa reprise économique par rapport aux Etats-Unis, c'est du côté de l'euro qu'il y a le plus à gagner, estiment les cambistes. Certains pensent désormais que la BCE pourrait commencer réduire son soutien aux marchés avant la Réserve fédérale américaine (même si les dirigeants de la Fed envisagent désormais de débattre d'un calendrier de "tapering").

L'indice Ifo bondit au plus haut depuis deux ans

La publication, mardi, de l'indice Ifo allemand, a montré que le climat des affaires a rebondi en mai à son plus haut depuis deux ans outre-Rhin, alors que la 3e vague de coronavirus commence à refluer et que la première économie de la zone euro rouvre progressivement. L'indice Ifo - calculé sur la base d'une enquête réalisée auprès d'environ 9.000 entreprises dans le secteur manufacturier - a ainsi atteint 99,2 ce mois-ci contre 96,6 en avril. Ce chiffre, au plus haut depuis mai 2019, est nettement supérieur au consensus qui l'attendait autour de 98,1.

L'annonce, mardi, d'une rechute de 1,8% du PIB de l'Allemagne au 1er trimestre (traduisant l'impact des nouveaux confinements), n'a pas découragé les acheteurs d'euros, qui tablent sur une reprise rapide au second semestre, à la faveur de l'accélération de la campagne de vaccination anti-Covid.

Vendredi dernier, les indicateurs d'activité PMI "flash" de la zone euro ont montré une nette amélioration de l'activité économique en mai, surtout dans les services. L'indice PMI "flash" composite, calculé par IHS Markit, et considéré comme un bon baromètre de l'activité économique globale, a ainsi grimpé à 56,9 dans la zone euro, après 53,8 en avril, remontant au plus haut depuis février 2018.

L'indice du seul secteur des services a bondi à 55,1 après 50,5 en avril, dépassant nettement le consensus qui le donnait à 52,3. Le PMI flash manufacturier a légèrement reculé à 62,8 (après un record de 62,9 en avril), mais il a dépassé les attentes, logées à 62,5.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.