Devises : l'Italie fait tomber l'euro sous 1,18$ en séance

Devises : l'Italie fait tomber l'euro sous 1,18$ en séance©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 16 mai 2018 à 21h05

Le dollar a une nouvelle fois dominé les marchés des changes mondiaux, mercredi, sur fond de craintes sur la future politique italienne, ainsi que d'un regain de tension dans le dossier nord-coréen. Le billet vert a en outre continué de profiter du différentiel de taux d'intérêts en faveur des Etats-Unis, où le rendement des emprunts d'Etat (T-Bonds) à 10 ans frôle désormais les 3,10% (3,09% mercredi soir) contre 2,4% en début d'année...

Mercredi soir, l'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de six devises de référence (euro, yen, franc suisse, livre sterling, dollar canadien et couronne suédoise) grimpait de 0,10% 93,30, désormais au plus haut depuis le 26 décembre 2017.

De son côté, l'euro cédait 0,25% à 1,1810$, après avoir abandonné en début de journée jusqu'à 0,65%, tombant sous 1,18$, à 1,1763$ au plus bas de la séance. L'euro, qui frôlait encore 1,24$ le 17 avril, a reculé depuis cette date de 4,5%.

Outre le dollar, le yen et le franc suisse ont eux aussi fait office de valeurs refuge ce mercredi : le yen avançait en soirée de 0,16% face au dollar à 110,17Y/$ et de 0,4% face à l'euro à 130,10Y/E. Le franc suisse progressait de 0,3% face à l'euro à 1,1818 FS/Euro.

En Italie, un projet de programme évoque une sortie de l'euro et un effacement de dette...

Les tensions sont remontées d'un cran avec la Corée du Nord, qui menace d'annuler le sommet entre Kim Jong-un et Donald Trump... Pyongyang dénonce les exercices militaires annuels débutés en Corée du Sud entre les forces américaines et sud-coréennes, le 11 mai. En outre, la Corée du Nord menace d'annuler le sommet si l'administration américaine "nous mettait au pied du mur et exigeait unilatéralement que nous renoncions à l'arme nucléaire".

En Europe, c'est la difficile formation d'un gouvernement en Italie, qui a fait monter les tensions, et pesé sur le cours de la devise unique européenne. Les deux partis "antisystème", le Mouvement 5 Etoiles (M5S) et la Ligue peinent en effet depuis trois jours à s'entendre sur un cabinet et un programme crédible...

Ainsi, le 'Huffington Post' italien s'est procuré un projet de programme commun qui a grandement inquiété les marchés financiers. Ce texte prévoyait notamment de créer les conditions d'une sortie de l'Italie de l'euro, et de demander "au président de la BCE, Mario Draghi, l'annulation pure et simple de 250 milliards d'euros de dette italienne détenue par l'institution" !

Les deux partis sont cependant montés au créneau mercredi pour affirmer qu'il s'agit d'un ancien projet, abandonné depuis, mais les doutes persistent sur les intentions de la coalition M5S/Ligue... La Bourse de Milan a chuté de 2,3% et les taux de la dette italienne se sont nettement tendus après ces informations. Le rendement de l'emprunt à 10 ans a fini la journée à 2,11%, un bond de 16 points de base par rapport à mardi soir.

Les taux des emprunts d'Etat allemands ont en revanche reculé, les obligations allemandes (dont le cours évolue en sens inverse des taux) ayant été recherchées comme valeurs-refuge. Le rendement du Bund à 10 ans a fini à 0,60% en recul de 4 points de base par rapport à la veille.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU