Devises : le dollar baisse pendant que les Américains votent

Devises : le dollar baisse pendant que les Américains votent©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 03 novembre 2020 à 21h20

Le dollar reculait nettement mardi, au moment où les Américains étaient en train d'élire leur prochain président. L'issue du duel entre le Démocrate Joe Biden -en tête dans les sondages-, et le Républicain Donald Trump -qui croit fermement en sa réélection- restait à ce stade incertaine. La victoire dépendra des résultats dans quelques Etats pivot, dont la Floride, la Caroline du Nord et l'Ohio ou encore le Texas, où le scrutin est serré.

L'indice du dollar (qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises) abandonnait mardi soir 0,6% à 93,58 points, tandis que l'euro regagnait 0,56% à 1,1705$, après un recul de près de 2% en 7 séances. Plus tôt dans la journée, le dollar a cédé jusqu'à 1,04% face à l'euro, à 1,1721$/E, et a lâché 1,05% face à la livre sterling, à 1,3052$/£.

Alors que le billet vert avait servi de valeur-refuge ces derniers temps face aux incertitudes concernant le scrutin présidentiel aux Etats-Unis, il est reparti en sens inverse mardi, alors même que l'issue du scrutin est encore loin d'être déterminée.

Les investisseurs semblaient tout de même plutôt parier sur un résultat sans ambiguïté et rapide de l'élection, ce qui a favorisé la prise de risque sur les marchés d'actions, pénalisant le dollar, mais aussi le yen et les obligations d'Etat. Les cours de ces dernières refluaient mardi soir, faisant remonter les taux d'intérêts : le rendement du T-Bond à 10 ans reprenait ainsi 5 points de base à 0,90%, au plus haut depuis juin dernier.

La possibilité d'un résultat contesté profite à l'or

En revanche, signe de la nervosité ambiante sur les marchés, l'or attire fortement les acheteurs depuis 3 séances. Le métal jaune a ainsi terminé mardi soir en hausse de 1%, à 1.910,40$ l'once, pour le contrat à terme de décembre sur le Comex. L'or a aussi profité de la rechute du dollar, qui rend les achats d'or moins onéreux pour les investisseurs internationaux.

Les marchés financiers et des matières premières pourraient encore connaître des soubresauts ces prochaines heures et ces prochains jours, si l'élection américaine débouche sur un résultat trop serré, et donne lieu à des contestations.

Donald Trump a ainsi déjà clairement dit qu'il contesterait le résultat de l'élection en cas de défaite. Il a mis en cause la probité du système de vote par correspondance, qui a été largement utilisé par les électeurs sur fond de pandémie de Covid-19. Des observateurs craignent des tensions sociales, voire des violences dans le pays, entre les partisans des deux camps en cas de contestation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.