Devises : le nouveau conseiller de Trump booste le dollar

Devises : le nouveau conseiller de Trump booste le dollar©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 mars 2018 à 22h44

En léger recul en début de journée, le dollar s'est nettement apprécié jeudi après des déclarations en faveur d'un dollar fort de Larry Kudlow, le nouveau premier conseiller économique de Donald Trump. Ce dernier, un économiste et chroniqueur TV réputé sur 'CNBC', a été nommé mercredi soir en remplacement de Gary Cohn, qui avait démissionné la semaine dernière en raison de ses désaccords avec Donald Trump sur son projet de tarifs douaniers.

L'indice du dollar a progressé de 0,5% jeudi soir par rapport à la veille, à 90,14 sur le marché ICE. L'euro a cédé 0,5% face au billet vert, revenant à 1,2302$ sur les marchés interbancaires à New York. De son côté, l'once d'or a reculé de 0,7% à 1.316,10$ sur le Comex (contrat à terme d'avril).

"J'achèterais le Dollar Roi"

A peine nommé, Larry Kudlow a déclaré que s'il était investisseur, "j'achèterais le Roi Dollar et je vendrais l'or". Il a aussi "tweeté" avec enthousiasme que "notre pays connaîtra de nombreuses années de grand succès économique et financier grâce à des impôts bas, une innovation sans précédent, un commerce équitable et une main d'oeuvre toujours en expansion".

Pourtant, en début de séance, le dollar avait été freiné par l'annonce, mercredi, d'un troisième recul consécutif des ventes des détail aux Etats-Unis, qui a baissé de 0,1% sur un mois en février et ainsi déçu les attentes des analystes qui tablaient sur un rebond.

En outre, l'inflation n'a pas dérapé à la hausse en février, ce qui fait penser que la Fed ne sera pas incitée à accélérer le rythme de ses hausses de taux. L'institution se réunira mardi et mercredi prochain, et les marchés s'attendent à ce qu'elle procède à un nouveau tour de vis d'un quart de point. Ils attendent surtout beaucoup de la conférence de presse de Jerome Powell, pour qui ce sera le baptême du feu en tant que nouveau président de la banque centrale américaine.

Mario Draghi confirme l'approche très graduelle de la BCE

L'euro a de son coté été quelque peu refroidi jeudi par des propos prudents du président de la Banque centrale européenne (BCE). Mario Draghi a ainsi estimé mercredi soir que l'inflation devait encore accélérer avant de songer à suspendre le programme de rachat d'actifs de la BCE, actuellement prévu jusqu'à la fin septembre, voire au-delà si nécessaire.

M. Draghi a ainsi confirmé ce qu'il avait indiqué à l'issue de la réunion du 8 mars, à savoir que les responsables de la BCE sont prêts à faire évoluer la politique monétaire de la BCE, mais seulement très graduellement.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Devises : le nouveau conseiller de Trump booste le dollar
  • avatar
    bandit0 -

    VIVE LE DOLLAR EURO DE MERDE POUBELLE.AMEN.MDR.LOL.