DMS : point d'avancement sur l'essai clinique sur l'arthrose

DMS : point d'avancement sur l'essai clinique sur l'arthrose©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 03 août 2020 à 07h57

DMS Biotech, division de Diagnostic Medical Systems Group, constituée d'Hybrigenics (Euronext Growth Paris - FR0004153930 - ALHYG) et de ses filiales, a finalisé avec ses médecins partenaires l'article scientifique portant sur son essai clinique sur l'arthrose du genou. Cet article décrit de manière détaillée la méthodologie et les résultats de l'essai randomisé contrôlé comparant les effets d'une injection intra articulaire de cellules adipeuses (protocole développé par la société et consistant à injecter au patient ses propres cellules issues de son tissu adipeux, plus connu sous le nom de graisse) et ceux d'une injection intra-articulaire d'acide hyaluronique (Hylan G-F 20 ; Synvisc-One, commercialisé par Genzyme).

Comme cela a été décrit dans les précédents communiqués de presse, le protocole d'injection de cellules adipeuses développé par Hybrigenics possède de nombreux avantages :
? La technique est rapide, peu invasive et facilement mise en oeuvre au bloc opératoire, à un coût nettement inférieur à une biothérapie classique (production en unité de thérapie cellulaire) ;
? L'injection de cellules adipeuses présente une bonne sécurité et permet au patient une reprise immédiate de ses activités quotidiennes ;
? Les résultats obtenus sont très satisfaisants : l'injection intra-articulaire de cellules adipeuses a un effet cliniquement et statistiquement significatif sur la réduction de la douleur, l'amélioration de la fonction dans les activités de vie quotidienne comme dans les activités de sport et de loisir, et la qualité de vie chez 89% des patients injectés à 1 an (versus 67% dans le groupe acide hyaluronique). Les effets observés à 1 an sur le score total et le score de douleur sont statistiquement supérieurs à ceux obtenus avec l'acide hyaluronique.

Le contexte de ces derniers mois lié à la Covid-19 a ralenti les actions de formations et les constitutions de partenariats en cours. Toutefois, plusieurs chirurgiens de différents pays (Australie, Italie, Belgique et Hong-Kong) ont été formés à la procédure et ont réalisé plusieurs chirurgies. A la rentrée 2020, sauf nouvelle urgence sanitaire, les formations et essais devraient se poursuivre.
En parallèle, Hybrigenics poursuit ses travaux cliniques pour mieux définir les types d'arthrose et les caractéristiques des patients sur lesquels le protocole fonctionne de manière optimale. Un autre axe de développement envisagé concerne l'utilisation combinée de cellules issues du tissu adipeux avec différentes matrices pour obtenir à la fois des effets antalgiques et une réparation du cartilage

Vos réactions doivent respecter nos CGU.