Donald Trump demande à la Chine d'enfin conclure un véritable accord

Donald Trump demande à la Chine d'enfin conclure un véritable accord©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 22 janvier 2019 à 10h16

Le Président américain Donald Trump n'a pas manqué de prendre note des mauvais chiffres de la croissance chinoise publiés hier lundi. "La Chine affiche les chiffres économiques les plus faibles depuis 1990 en raison des tensions commerciales avec les U.S. et des nouvelles politiques. Cela ferait tellement sens que la Chine fasse enfin un Vrai Deal et arrête de jouer!", a ainsi lancé le leader de la Maison Blanche sur le réseau social Twitter.

China posts slowest economic numbers since 1990 due to U.S. trade tensions and new policies. Makes so much sense for China to finally do a Real Deal, and stop playing around!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

La croissance économique chinoise s'est tassée encore au quatrième trimestre 2018, plombée par la faible demande intérieure et la guerre commerciale. Ainsi, la croissance 2018 en Chine est retombée au plus bas niveau en près de 30 ans, ce qui devrait se traduire bien évidemment par de nouvelles mesures de soutien.

La croissance chinoise au plus bas depuis 1990

La croissance du produit intérieur brut chinois, minée par le ralentissement de la demande mondiale, la faiblesse de l'investissement et les droits de douane US, est ressortie à 'seulement' 6,4% au quatrième trimestre, au plus bas depuis la crise de 2009, selon les chiffres du Bureau national des statistiques dévoilés hier. Sur l'année 2018, la croissance est ainsi descendue à 6,6%, en ligne avec le consensus des économistes, mais au plus bas depuis 1990, après une expansion de 6,8% en 2017... De plus, certains estiment évidemment que l'expansion chinoise est déjà bien plus faible que ces chiffres officiels ne le laissent croire.

Accord commercial tant espéré

Rappelons que les investisseurs avaient été séduits, en fin de semaine dernière, par les rumeurs évoquant des progrès en vue d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine. L'agence 'Bloomberg' affirmait ainsi vendredi que Pékin aurait proposé de combler le déficit commercial avec les Etats-Unis d'ici à 2024. Pékin aurait même proposé d'accroître de 1.000 milliards de dollars ses importations provenant des USA dans les 6 prochaines années. En augmentant ainsi ses importations d'ici à 2024, la Chine entendrait ramener son excédent - qui a atteint un nouveau record de 323 milliards de dollars en 2018 -, à zéro d'ici à cette date.

Prochaine étape les 30 et 31 janvier aux USA

De son côté, le 'Wall Street Journal' avait affirmé jeudi que Washington réfléchissait à alléger les barrières douanières infligées depuis l'an dernier à Pékin sur environ 250 milliards de dollars de produits chinois. Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, souhaiterait mettre ce sujet au programme du prochain cycle de négociations avec la Chine, qui se déroulera les 30 et 31 janvier aux Etats-Unis en présence du vice-premier ministre chinois Liu He. Cependant, le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer serait opposé à toute réduction de taxes pour l'instant. Un porte-parole du département du Trésor a aussi démenti jeudi soir toute décision sur ce sujet, précisant que les négociations avec la Chine sont "un processus en chantier, qui est très loin d'être achevé"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.