Donald Trump dézingue la Californie

Donald Trump dézingue la Californie
Donald Trump lors d'une réunion à la Maison Blanche, à Washington.

Boursier.com, publié le mardi 19 février 2019 à 14h31

Une alliance composée de seize Etats américains et menée par la Californie a engagé hier une procédure judiciaire contre la décision du président américain Donald Trump de décréter l'urgence nationale afin de parvenir au financement de son mur à la frontière avec le Mexique.

"Nous attaquons le président Trump en justice afin de bloquer son utilisation abusive des pouvoirs présidentiels", a affirmé le ministre de la Justice de Californie Xavier Becerra, cité par Reuters, après le dépôt d'une plainte auprès d'un tribunal de district de l'Etat. L'objectif serait d'empêcher Trump de s'accaparer unilatéralement "l'argent des contribuables mis de côté en respect avec la loi par le Congrès pour les populations de nos Etats", a affirmé encore le démocrate Becerra.

Certains particuliers américains, ainsi qu'un groupe de protection de l'environnement, avaient déposé dès la fin de semaine dernière les premiers recours en justice suite à l'état d'urgence de Trump.

Ces procédures sont susceptibles de ralentir la construction du fameux mur. Trump compte pour sa part sur la Cour suprême pour parvenir à ses fins. Le président républicain avait décidé vendredi d'opter pour cette procédure d'urgence nationale, afin de tenir sa promesse de campagne. Trump a donc contourné le Congrès par cette procédure que certains jugent abusive, alors que l'opposition démocrate refusait de lui accorder les 5,7 milliards de dollars exigés pour la construction du mur.

Rappelons que Trump a par ailleurs signé à contrecoeur le compromis budgétaire bipartisan concernant ce financement de la sécurité aux frontières, texte adopté jeudi par le Congrès américain pour éviter une réédition du 'shutdown'. Le texte n'incluait pas les 5,7 milliards de dollars demandés pour le mur (ou la barrière) à la frontière avec le Mexique. Après un 'shutdown' record de 35 jours, le président américain a utilisé ce moyen radical de l'état d'urgence pour financer son 'mur'.

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a averti qu'une déclaration d'urgence nationale pourrait créer un précédent, de telle manière qu'un président démocrate pourrait ensuite prendre des mesures similaires sur un sujet tel que la violence par les armes. Elle affirme que les Démocrates étudieront leurs options juridiques.

As I predicted, 16 cities, led mostly by Open Border Democrats and the Radical Left, have filed a lawsuit in, of course, the 9th Circuit! California, the state that has wasted billions of dollars on their out of control Fast Train, with no hope of completion, seems in charge!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Sur le réseau social Twitter ce mardi, Trump s'attaque de manière très virulente aux Etats protestataires, et en premier lieu à la Californie. "Comme je l'avais anticipé, 16 villes, dirigées principalement par des Démocrates partisans de la Frontière Ouverte et par la Gauche Radicale, ont engagé une procédure judiciaire (...)".

The failed Fast Train project in California, were the cost overruns are becoming world record setting, is hundreds of times more expensive than the desperately needed Wall!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

"La Californie, l'Etat qui a gâché des milliards de dollars sur son Train Rapide hors de contrôle, sans espoir de finalisation, semble responsable! Le projet raté de Train Rapide en Californie, sur lequel les dépassements de coûts sont en train d'atteindre un record mondial, est des centaines de fois plus coûteux que le Mur désespérément nécessaire!", affirme Trump.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.