Donald Trump ne voudrait pas influencer la Fed, mais quand même...

Donald Trump ne voudrait pas influencer la Fed, mais quand même...©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 30 octobre 2018 à 14h35

Le Président américain Donald Trump a beau répéter à qui veut l'entendre qu'il ne veut pas influencer la Banque centrale américaine, cela y ressemble tout de même fort. Ainsi, le leader américain vient ce mardi de tweeter un commentaire de Scott Wren, stratège senior des marchés actions mondiaux chez Wells Fargo, déclarant : "Si la Fed faisait machine arrière et commençait à parler de manière un peu plus accommodante, je pense que nous reviendrions aussi vite à l'objectif allant de 2.800 à 2.900 (points) que nous avions pour le S&P500".

"If the Fed backs off and starts talking a little more Dovish, I think we're going to be right back to our 2,800 to 2,900 target range that we've had for the S&P 500." Scott Wren, Wells Fargo.
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

On se doute bien évidemment que cet avis est amplement partagé par Trump, qui est tout à fait hostile à la politique actuelle de durcissement monétaire de la Fed et l'a déjà fait savoir à de nombreuses reprises.

Très mécontent de la Fed

Pas plus tard que la semaine dernière, Trump s'était d'ailleurs attaqué encore directement au Président de la Fed, Jerome Powell. "Je dis juste cela. Je suis très mécontent de la Fed parce qu'Obama avait des taux d'intérêt à zéro. A chaque fois que nous faisons quelque chose de bien, il (Powell) relève les taux", s'était ému Trump, qui disait "peut-être" regretter d'avoir nommé Powell à ce poste, même s'il serait encore "trop tôt pour l'affirmer" avec certitude. Dans une interview accordée au 'Wall Street Journal', Trump expliquait que Powell avait "presque l'air content de relever les taux d'intérêt". Interrogé à propos des circonstances qui pourraient l'amener à 'virer' Powell, Trump avait simplement déclaré : "Je ne sais pas". Jusqu'à présent, le Président américain avait soutenu qu'il n'entendait pas se séparer du patron de la Fed.

Vraiment pas emballé !

Fin août, Trump avait affirmé qu'il n'était "pas emballé" par la hausse des taux de la Fed de Jerome Powell... Rappelons que le cycle de resserrement monétaire de la Fed a débuté il y a plus de deux ans. Powell a remplacé Janet Yellen en février et confirmé cette posture. La Fed a déjà relevé ses taux par trois fois cette année, et devrait procéder le 19 décembre à un dernier tour de vis annuel d'un quart de point, qui porterait alors le taux des 'fed funds' entre 2,25 et 2,50% (probabilité de 66,7% selon l'outil FedWatch du CME Group).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.