Donald Trump toujours prêt à prolonger les discussions commerciales

Donald Trump toujours prêt à prolonger les discussions commerciales
Donald Trump lors d'une réunion à la Maison Blanche, à Washington.

Boursier.com, publié le mercredi 20 février 2019 à 08h52

Donald Trump a affirmé une fois de plus hier que les négociations commerciales avec la Chine se déroulaient bien. Le président américain a également fait comprendre qu'il était encore possible de prolonger les discussions au-delà de la date butoir du 1er mars. Cette date ne serait en effet pas 'magique', a indiqué Trump. Les échanges entre Etats-Unis et Chine ont repris hier mardi à Washington. Les USA envisagent pour l'heure, en l'absence de 'deal' d'ici au 1er mars, de porter de 10% à 25% les 'tarifs' douaniers sur 200 milliards de dollars d'importations provenant de Chine. Trump a néanmoins précisé déjà qu'il était possible de repousser cette échéance, si les discussions évoluaient dans le bon sens.

Discussions compliquées... mais fructueuses

"Ce sont des discussions très compliquées. Elles se passent très bien", a affirmé Trump aux journalistes depuis le Bureau ovale de la Maison blanche. "Je ne peux rien vous dire de précis sur le calendrier mais la date n'est pas une date magique. Il peut se passer beaucoup de choses", a encore lancé le président américain, cité notamment par Reuters. "Je peux seulement dire que les discussions avec la Chine se passent très, très bien", a voulu rassurer le leader de la Maison Blanche, selon lequel le possible relèvement des droits de douane est l'enjeu majeur des négociations. "Je sais que la Chine aimerait que cela ne se fasse pas, donc je pense qu'ils essaient d'avancer vite", a glissé Trump... Ces pourparlers visent à obtenir des changements structurels nécessaires de la part de la Chine, avait affirmé lundi la Maison Blanche. Les deux pays doivent discuter notamment des promesses de la Chine d'acheter une quantité importante de produits et de services aux Etats-Unis...

Le yuan sous surveillance

L'agence Bloomberg précise pour sa part que les Etats-Unis voudraient obtenir de la Chine l'engagement qu'elle ne dévaluera pas le yuan. Les négociations qui se tiennent cette semaine à Washington concerneraient également l'intégration de cette délicate question des devises dans un potentiel accord global, croit savoir Bloomberg, citant des sources anonymes ayant connaissance des discussions. Cette exigence américaine de maintien de la stabilité du yuan doit permettre d'éviter une éventuelle dévaluation destinée à compenser l'impact des droits de douane.

Les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ont repris cette semaine à Washington, après des échanges décrits comme positifs et constructifs la semaine dernière à Pékin. Le nouveau cycle se tient depuis hier. Des négociations à plus haut niveau sont programmées à partir de demain, avec les participations du vice-Premier ministre chinois Liu He, ainsi que du secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin et du représentant au Commerce Robert Lighthizer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.