Donald Trump va discuter commerce avec le Premier ministre japonais

Donald Trump va discuter commerce avec le Premier ministre japonais©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 26 septembre 2018 à 16h26

Alors que la situation est au point mort entre les États-Unis et la Chine, qui viennent de s'infliger en début de semaine de nouvelles taxes réciproques (sur 200 milliards de dollars de produits chinois et 60 milliards de produits américains importés), l'agence Bloomberg croit savoir que Donald Trump pourrait discuter en revanche avec le Japon de questions commerciales incluant notamment l'industrie automobile.

Négociations bilatérales probables

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe désirerait ainsi négocier, afin d'éviter d'éventuelles taxes américaines sur les imports automobiles. Trump et Abe doivent se rencontrer aujourd'hui à New York. Trump envisagerait d'annoncer le cadre de discussions commerciales bilatérales avec le Japon, selon trois sources familières de la question citées par Bloomberg.

Menace de taxes de Washington

Les négociations attendues devraient se concentrer sur l'industrie automobile, selon l'une des sources de Bloomberg, ayant choisi de rester anonyme. Abe aurait résisté deux années durant, peu désireux jusqu'alors de mener des discussions bilatérales avec les USA. La menace de taxes de Washington sur les automobiles aurait toutefois contraint le dirigeant japonais à revoir sa position.

Arrangement espéré

L'objectif du Japon serait en fait de repousser cette menace, plutôt que de parvenir à une résolution claire et nette. Il s'agirait donc d'obtenir un arrangement comparable à celui de l'Union européenne avec les États-Unis, dans le cadre duquel l'administration Trump a accepté de suspendre les taxes nouvelles durant la phase de négociation.

Toshimitsu Motegi, le Ministre japonais de la relance économique, et le Représentant américain au commerce Robert Lighthizer, ont convenu mardi des grandes lignes des négociations, explique encore Bloomberg.

Pain sur la planche

Abe avait consacré une grande énergie à la négociation et à la finalisation du partenariat transpacifique TPP, dont s'était pour sa part retiré Trump dès le début de son mandat. L'administration Trump avait ainsi annoncé l'an dernier son retrait du TPP, mais les onze autres pays concernés - Japon, Australie, Brunei, Canada, Chili, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Singapour et Vietnam - avaient poursuivi les négociations et conclu en novembre 2017 un accord sur un nouveau partenariat, avant de signer une nouvelle version du Partenariat sans les USA en mars 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.