Economie : BCE et fonction de réaction complexe

Economie : BCE et fonction de réaction complexe©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 06 juin 2018 à 10h16

D'après une étude économique de Natixis, l'observation de la politique monétaire menée par la BCE montre qu'elle ne suit pas une Règle de Taylor (avec laquelle le taux d'intérêt directeur réagit à l'inflation et au chômage). Sa fonction de réaction (de formation des taux d'intérêt) est donc plus complexe. L'étude tente de vérifier si cette fonction fait intervenir de manière stable, systématique : le niveau d'endettement (dangereux si les taux d'intérêt remontent) ; le taux de change de l'euro ; la situation des banques ; et la croissance potentielle (la BCE voudrait la redresser). L'analyse économétrique montre que la BCE semble réagir à l'inflation, au chômage et à ces quatre variables ci-dessus ; la fonction de réaction de la BCE est donc effectivement complexe, estime Natixis.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU