Economie : ce privilège "exorbitant" est toujours là

Economie : ce privilège "exorbitant" est toujours là

Dollar Devise Billet

Boursier.com, publié le mardi 12 décembre 2017 à 14h10

Natixis rappelle, dans une étude économique, que le "privilège exorbitant" du dollar vient de la capacité des Etats-Unis à attirer des capitaux étrangers, en particulier sur le marché de la dette du Trésor des Etats-Unis. Les entrées de capitaux permanentes aux Etats-Unis : permettent aux Etats-Unis d'avoir un déficit extérieur continuel sans conséquence négative ; et financent même, au-delà, les investissements en entreprises des Etats-Unis dans le Reste du Monde.

L'attraction des Etats-Unis (du marché de la dette du Trésor américain) est-elle toujours aussi forte aujourd'hui, malgré la présence de l'euro, malgré les taux d'intérêt bas sur le dollar, malgré les hausses des taux d'endettement public et extérieur des Etats-Unis, malgré la baisse du poids des Etats-Unis dans l'économie mondiale ?

Nous voyons que le "privilège exorbitant du dollar", malgré ces évolutions, est toujours aussi présent, explique l'étude.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Economie : ce privilège "exorbitant" est toujours là
  • avatar
    FelixM -

    Taux bas sur le dollar ? Tout de même 2,4 % à dix ans, mais 0,3 % pour la même échéance en Allemagne. Aucune comparaison possible quant à leur attractivité respective.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]