Economie : faible efficacité des politiques monétaires à l'avenir

Economie : faible efficacité des politiques monétaires à l'avenir©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 avril 2018 à 15h40

Dans une étude économique, Natixis estime que l'efficacité des politiques monétaires des pays de l'OCDE pour soutenir l'activité dans le futur va rester durablement faible, pour deux raisons : la croissance potentielle (de long terme) en valeur est durablement plus faible que dans le passé ; ceci veut dire qu'à la fin des périodes d'expansion, les taux d'intérêt nominaux sont plus faibles que dans le passé, et que leur potentiel de baisse avant qu'ils deviennent négatifs est faible ; par ailleurs, la liquidité offerte par les Banques Centrales, les réserves excédentaires des banques, sont à des niveaux très élevés, et leur reflux, s'il y en a un, sera très lent. Une politique de création monétaire (de Quantitative Easing) dans le futur serait donc très peu efficace, ajoutant de la liquidité à une liquidité déjà surabondante.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.