Economie : fondamentaux et aversion pour le risque

Economie : fondamentaux et aversion pour le risque©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 12 juin 2018 à 13h16

Dans une étude économique, Natixis estime que la situation des entreprises de la zone euro est favorable : profitabilité élevée, progression rapide des bénéfices, amélioration de la qualité de crédit, baisse des taux de défaut, taux d'intérêt à long terme restant faibles. Pourtant, le marché des actions européennes est faible depuis février 2018 ; les cours boursiers stagnent en moyenne, et les spreads de crédit se sont rouverts depuis mars 2018. Cette dégradation de la situation du marché des actions et des obligations d'entreprise européennes ne peut donc pas être attribuée à la dégradation des fondamentaux, mais à la hausse de l'aversion pour le risque, explique l'étude. Les investisseurs en actions et obligations d'entreprises européennes ne doivent donc pas tellement s'interroger sur les fondamentaux, mais surtout sur la persistance ou non d'une aversion pour le risque élevée, ce qui dépend des tensions géopolitiques, des politiques protectionnistes, de l'évolution de la crise en Italie.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.