Economie : la France, une économie "bas de gamme" ?

Economie : la France, une économie "bas de gamme" ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 10h09

Dans une étude économique, Natixis rappelle que les compétences de la population active sont anormalement faibles en France, et la faiblesse des compétences des jeunes ne permet pas de penser que cette situation va rapidement s'améliorer.

D'après l'étude, cette situation interdit, pour la France, les sorties de crises "par le haut" : la faiblesse des compétences de la population active freine la modernisation du capital des entreprises, d'où la poursuite des pertes de parts de marché, de la désindustrialisation, de la faiblesse des gains de productivité. Par ailleurs, la réduction du chômage implique de créer des emplois pour des personnes très peu qualifiées, ce qui implique le développement de services peu sophistiqués où le niveau de productivité est faible, la baisse du coût du travail peu qualifié (d'où baisse des cotisations sociales sur les bas salaires qu'il faut financer), d'où le développement de formes flexibles d'emploi (intérim, temps partiel, indépendants, contrats courts...).

La faiblesse des compétences de la population active en France impose donc à la France de devenir une économie "bas de gamme", estime Natixis.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Economie : la France, une économie "bas de gamme" ?
  • avatar
    ranplanplan -

    Voila une grande nouveauté ! Si le choix a été fait dans les années 80 d'une économie "bas de gamme" (services, grande distribution...) au détriment de l'industrie que l'Allemagne, elle, a su maintenir, ce n'est tout de même pas la faute des salariés français. Ce sont des choix politiques qui ont conduit à ce désastre et les responsables libéraux qui sont actuellement au pouvoir vont aggraver cette politique !

  • avatar
    TRUBLIONPAT -

    Il y aurait beaucoup de chose à dire sur ces « incompétences » et ça ne date pas d’aujourd’hui.
    Nos politiques ont une grande part de responsabilité dans tous les domaines : administration, education’ Cursus numerus, etc.

  • avatar
    ralleur -

    D'après l'étude, cette situation interdit, pour la France, les sorties de crises "par le haut" : la faiblesse des compétences de la population active freine la modernisation du capital des entreprises, d'où la poursuite des pertes de parts de marché, de la désindustrialisation,
    Heureusement que l'on a un gouvernement premier de cordée et donc ceux qui vont tomber de plus haut ce sont eux ! Ce que l'on ne dit pas c'est que l'Europe n'a pas su mettre tous les pays au même niveau et que les industriels, contents, s'implantent dans des pays où la main d'oeuvre est sous payée au détriment de la France qui pourrait elle aussi faire travailler pour un salaire de misère avec des avantages sociaux qui auraient disparus ! Macron aime la finance mais pas ceux qui travaillent pour qu'il en profite