Economie : le problème du taux de chômage structurel en France

Economie : le problème du taux de chômage structurel en France
france

Boursier.com, publié le mardi 20 février 2018 à 10h41

D'après une étude économique de Natixis, les enquêtes disponibles et l'évolution des salaires montrent que le taux de chômage structurel de la France est probablement de l'ordre de 9% (le chômage structurel ne peut pas être corrigé par l'amélioration de la situation cyclique de l'économie, et dépend de ses caractéristiques structurelles : fiscalité, règles du marché du travail, compétences de la population active).

Le taux de chômage structurel de la France aurait donc augmenté de 2 points environ en 10 ans, et on s'étonne souvent qu'il puisse être aussi élevé, ce qui condamne la France à un ralentissement précoce de sa croissance.

Mais en réalité ce qui est surprenant, selon l'étude, est que le taux de chômage structurel de la France ne soit pas plus élevé que 9% avec : le niveau très élevé et en hausse depuis 10 ans de la pression fiscale sur les entreprises ; la hausse du chômage de longue durée, avec la perte de capital humain associée en raison de la déficience des systèmes de formation et de requalification ; le décalage entre la nature des emplois détruits et celle des emplois créés ; l'illiquidité du marché de l'immobilier ; et la proportion très élevée de jeunes sortant du système éducatif sans diplôme et sans qualification.

Réformer la fiscalité des entreprises, le système de formation et de requalification des chômeurs, le système éducatif ; fluidifier le marché de l'immobilier sont indispensables alors pour éviter la poursuite de la tendance à la hausse du taux de chômage structurel en France, estime Natixis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.