Economie : stop à la répression (financière) ?

Economie : stop à la répression (financière) ?
avril 2016 France contre la loi Travail

Boursier.com, publié le lundi 24 septembre 2018 à 13h54

Dans une étude économique, Natixis explique que la répression financière est une situation où les épargnants sont, soit contraints d'investir dans certaines classes d'actifs, et ne sont pas autorisés à investir dans d'autres classes d'actifs ; soit reçoivent une rémunération anormalement basse sur leur épargne. L'étude montre que cette situation de répression financière s'est développée et est devenue irréversible : les Etats et les Banques Centrales ne pourront plus libéraliser les marchés financiers, abolir la répression financière, ce qui crée de nombreuses inefficacités, poursuit Natixis. Nous prenons trois exemples importants : les taux d'intérêt anormalement bas dans les pays de l'OCDE et en Chine ; les contrôles des capitaux en Chine ; la réglementation des banques et des entreprises d'assurance dans les pays de l'OCDE, particulièrement en Europe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.