Economie : une corrélation dangereuse pour la zone euro

Economie : une corrélation dangereuse pour la zone euro
trader heureux joie

Boursier.com, publié le vendredi 05 janvier 2018 à 09h49

Dans une étude économique, Natixis rappelle que les cycles économiques et les politiques monétaires sont maintenant différents, décorrélés, aux États-Unis et dans la zone euro. Malgré cette décorrélation des cycles et des politiques monétaires, les marchés financiers (cours boursiers, taux d'intérêt à long terme, spreads de crédit) restent, selon l'étude, fortement corrélés entre les États-Unis et la zone euro.

Natixis montre que ceci est dangereux pour la zone euro : si la poursuite de la normalisation de la politique monétaire aux États-Unis finit par faire monter les taux d'intérêt à long terme sur le dollar, cette hausse se transmettra (partiellement) à la zone euro ; si le ralentissement de la croissance aux États-Unis, avec le retour au plein emploi, conduit à une baisse des cours boursiers et à une hausse des spreads de crédit aux États-Unis, cette baisse et cette hausse se transmettront à la zone euro.

La zone euro pourrait donc subir, selon l'étude, des mouvements de ses marchés financiers importés des États-Unis qui ne correspondent pas à sa situation économique.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU