Economie : une nécessaire baisse du pouvoir d'achat

Economie : une nécessaire baisse du pouvoir d'achat
Le statut d'auto-entrepreneur crée en janvier 2009 a séduit près de 320.000 français. Une nouvelle étude montre que, malgré la crise, ces nouveaux "gérants" restent optimistes et croient en leur activité.

Boursier.com, publié le jeudi 08 mars 2018 à 10h28

Dans une étude économique, Natixis explique que pour obtenir, dans le futur, une hausse plus rapide du pouvoir d'achat des ménages en France, il est indispensable qu'il y ait une croissance plus rapide de la productivité du travail. La faiblesse des gains de productivité en France est due à des causes structurelles profondes, difficiles à modifier, explique l'étude : la faiblesse des compétences de la population active, la faiblesse de la modernisation du capital des entreprises, la désindustrialisation. Pour corriger ces causes de la faiblesse des gains de productivité en France, il va falloir, selon Natixis, dépenser de l'argent public : dépenses de formation, incitations fiscales à l'investissement, baisse des impôts qui réduisent l'emploi et l'investissement. Compte tenu des contraintes budgétaires, ces dépenses publiques supplémentaires devront être compensées par des baisses d'autres dépenses publiques et des hausses d'autres impôts, ce qui va, à court terme, réduire le revenu des ménages.

Une baisse à court terme du pouvoir d'achat des ménages français est donc nécessaire pour qu'il y ait à moyen terme une croissance plus rapide du pouvoir d'achat, estime l'étude.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.