Economie : "une seule configuration acceptable" pour l'Italie

Economie : "une seule configuration acceptable" pour l'Italie©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 19 septembre 2018 à 14h15

Dans une étude économique, Natixis rappelle que le nouveau gouvernement italien a plusieurs fois évoqué la possibilité d'accroître le déficit public de l'Italie au-dessus de 3% du PIB pour financer ses promesses de campagne : flat tax, revenu universel, générosité accrue du système de retraite. Selon l'étude, un déficit public italien élevé finançant un supplément de consommation des ménages d'une part aurait très peu d'effets sur la croissance en raison des problèmes d'offre de l'Italie, d'autre part conduirait à une forte hausse des taux d'intérêt à long terme de l'Italie. La seule configuration acceptable serait une hausse du déficit public de l'Italie finançant des incitations fiscales qui conduisent à une hausse de l'investissement des entreprises et au redressement de la productivité, estime Natixis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.