Economie : vers une hausse des défauts des entreprises en zone euro ?

Economie : vers une hausse des défauts des entreprises en zone euro ?

entreprise cadre

Boursier.com, publié le vendredi 24 novembre 2017 à 15h25

Dans une étude économique, Natixis explique que la politique monétaire très expansionniste menée depuis 2014 dans la zone euro a permis de faire fortement reculer les taux d'intérêt sans risque et les primes de risque payées par les entreprises de la zone euro sur leurs dettes. Ceci a contribué, selon l'étude, au maintien en vie des entreprises en difficulté avec la baisse du coût de leur dette. Mais l'arrêt du Quantitative Easing, avec la préférence pour les actifs sans risque des épargnants, devrait conduire à une réouverture des primes de risque, aussi bien sur les dettes des banques (donc ensuite sur les crédits bancaires aux entreprises) que sur les dettes obligataires des entreprises.

"Ce mouvement de "repricing du risque d'entreprises" pourrait conduire à une remontée des difficultés et des défauts des entreprises de la zone euro", estime Natixis.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Economie : vers une hausse des défauts des entreprises en zone euro ?
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Fonction publique: Darmanin lance une vaste consultation des agents et usagers
    Statut : refusé
    Il y a 8 minutes
    le 24 11 2017 à 12 53

    Il nous semblerait pertinent d'évoluer, dans les couches du mille feuilles administratif, vers la généralisation de la suppression d'un fonctionnaire sur deux comme option proposée aux contribuables, et vers l'imposition un jour, de ne plus considérer comme un droit "les congés maladie". Dans les collèges et lycées les agents d'entretien les agents de maintenance et de cuisine peuvent être remplacer par des services privés, indique notre rapport. Une proposition qui permettrait aussi, "de ré allouer les sommes économisées à la montée en gamme globale de l'offre de service public en privilégiant, entre autres, l"efficience, la qualité la disponibilité des services pour les usagers.

    SERVICEs PUBLICS : changer ses habitudes pour sauver la planète de la fonction publique !

    Avec notre rapport, nous ambitionnons simplement de "contribuer au débat" sur "une question de société et de politique majeure", alors que devraient débuter rapidement à notre sens des États généraux de la fonction publique et du fonctionnariat. Nous espérons pouvoir contribuer à "fixer un cap à la transition politique et du fonctionnariat qu'il convient d'amorcer".

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]