Ecoslops : au ralenti en 2020 avec la crise sanitaire

Ecoslops : au ralenti en 2020 avec la crise sanitaire©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 01 février 2021 à 07h10

Jusqu'à une date très récente, soit l'annonce du vaccin anti-Covid19 qui a permis une reprise des marchés pétroliers, l'année 2020 d'Ecoslops a été marquée, dès la fin du 1er trimestre, par des conditions de marché très dégradées avec un prix moyen du baril inférieur de 36% à celui de l'année 2019 et des mesures de confinement qui ont eu des impacts importants sur la chaîne logistique et la chaîne de production. Certains des clients et distributeurs ont ainsi fermé leurs usines ou très fortement réduit leur activité pour faire face à la baisse de la demande finale et/ou la réduction de leurs effectifs. Aussi, l'unité de Sines au Portugal a dû être arrêtée durant 37 jours (du 18 avril au 15 mai) représentant un manque à gagner en terme de production de plus de 3.000 tonnes. La production de produits raffinés par l'unité de Sinès s'est élevée en 2020 à 21.600 tonnes (25.800 tonnes en 2019), soit une baisse de -16%.

Jusqu'à une date très récente, soit l'annonce du vaccin anti-Covid19 qui a permis une reprise des marchés pétroliers, l'année 2020 d'Ecoslops a été marquée, dès la fin du 1er trimestre, par des conditions de marché très dégradées avec un prix moyen du baril inférieur de 36% à celui de l'année 2019 et des mesures de confinement qui ont eu des impacts importants sur la chaîne logistique et la chaîne de production.
Certains des clients et distributeurs ont ainsi fermé leurs usines ou très fortement réduit leur activité pour faire face à la baisse de la demande finale et/ou la réduction de leurs effectifs. Aussi, l'unité de Sines au Portugal a dû être arrêtée durant 37 jours (du 18 avril au 15 mai) représentant un manque à gagner en terme de production de plus de 3.000 tonnes. La production de produits raffinés par l'unité de Sinès s'est élevée en 2020 à 21.600 tonnes (25.800 tonnes en 2019), soit une baisse de -16%.

Par conséquent, la baisse de chiffres d'affaires est de -44% sur les produits raffinés. Elle se décompose en -19% d'effet volume et -25% d'effet prix (les prix ayant baissé dans une moindre mesure que les marchés pétroliers grâce à la mise en place de prix plancher avec les principaux clients). Le chiffre d'affaires 2020 d'Ecoslops s'établit ainsi à 5,75 ME (8,83 ME en 2019). Il recule -35%.

Les efforts de la société ont porté en 2020 sur la préparation de l'avenir, notamment sur la demande de permis 'Seveso Haut', permettant de stocker beaucoup plus de déchets d'hydrocarbures (passant ainsi de 5.000 m3 à 20.000 m3 sans investissement supplémentaire). Après une dernière phase de consultation publique qui s'est terminée le 11 janvier 2021, la société attend l'attribution défintive début février 2021.

Trésorerie

En dépit de la crise sanitaire, le Groupe conserve une structure financière solide lui permettant de couvrir la fin de son investissement sur l'unité de Marseille, et celui du Mini-P2R.

Au 31 décembre 2020, le groupe disposait d'une trésorerie de 7,8 ME et d'une dette bancaire de 24,7 ME, soit un endettement net de 16,9 ME.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.