Ecoslops : le seuil de rentabilité opérationnel est franchi en 2017

Ecoslops : le seuil de rentabilité opérationnel est franchi en 2017©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 janvier 2018 à 18h25

En 2017, deuxième année d'exploitation de l'usine de Sines au Portugal, Ecoslops a généré un un chiffre d'affaires de 6 ME, en hausse de 40% dont +80% sur les produits raffinés, et dégagé une rentabilité positive au niveau de l'EBITDA (environ 25% du chiffre d'affaires) comme de l'EBIT.

Vincent Favier, PDG d'Ecoslops, déclare : Cette performance est due à la valorisation de nos productions auprès de grands clients internationaux (GALP, SOPREMA...), la très bonne performance industrielle de l'unité et les effets de la baisse des coûts fixes initiée en 2016. Notre projet de Marseille a fortement accéléré en 2017 avec le dépôt du permis unique, le lancement des études de détail, la signature d'accords d'approvisionnement locaux en déchets couvrant d'ores et déjà près de 65% de la capacité. Le début de construction est prévu mi-2018 pour une mise en service début 2019. Anvers suivra Marseille avec environ 12 mois de décalage étant donné les ressources internes communes aux deux projets. De nombreux autres projets sont en cours d'analyse (Canal de Suez, Mini-P2R...) et alimenteront le pipeline des années futures.

Fin décembre 2017, Ecoslops disposait de près de 8,3 ME de trésorerie grâce aux produits de l'augmentation de capital (4,8 ME net des frais) et la génération de cash-flow opérationnel de Sines. Pour rappel, les ORNANES émises en février 2016 (5,5 ME) ont toutes été converties en actions en 2017 permettant de renforcer encore le bilan de la société. La dette brute s'élève à 1,9 ME, hors subvention en partie remboursable de IAPMEI.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.