EDF : accélère aussi !

EDF : accélère aussi !©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 16 novembre 2020 à 14h53

EDF grimpe de plus de 2% en ce début de semaine à 11,70 euros, après avoir dévoilé des revenus en retrait sur 9 mois, pénalisé par les baisses de consommation d'électricité et de production nucléaire liées au coronavirus. L'électricien national a néanmoins confirmé ses prévisions annuelles, à savoir un Ebitda compris entre 15,2 et 15,7 milliards d'euros (contre un objectif de 17,5 à 18,0 MdsE annoncé avant la crise sanitaire) et un niveau de production nucléaire de 325 à 335 térawatts-heure (TWh) en France.
EDF continue également de viser 500 millions d'euros de réduction des charges opérationnelles entre 2019 et 2022, ainsi que trois milliards de cessions d'actifs environ sur la période 2020-2022.

Sur les 9 premiers mois de l'exercice en cours, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 48,8 milliards d'euros, en repli organique de 4,0% mais quasi stable hors effets de la crise sanitaire. Sur le seul troisième trimestre, la baisse organique des revenus se limite à 1,8%.
La baisse du chiffre d'affaires est due à la diminution de la production nucléaire française et à la chute du prix du gaz, mais elle est compensée par de meilleures conditions de prix au Royaume-Uni et en France, souligne Jefferies ('achat'), qui juge la confirmation des objectifs rassurante alors que la baisse de la dette nette devrait répondre aux attentes.

A l''achat' sur le dossier avec une cible relevée de 13 à 14 euros, Oddo BHF évoque aussi une publication encourageante en ce sens où le groupe est en mesure de confirmer ses objectifs à court et moyen termes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.