EDF : cible d'une plainte de Greenpeace et du réseau 'Sortir du nucléaire'

EDF : cible d'une plainte de Greenpeace et du réseau 'Sortir du nucléaire'
EDF

Boursier.com, publié le mercredi 18 juillet 2018 à 11h36

Greenpeace et le réseau 'Sortir du nucléaire' portent plainte contre EDF et sa filiale Framatome suite aux problèmes de soudures constatés sur le réacteur EPR de Flamanville. Les deux associations ont "l'honneur de porter plainte contre Electricité de France (EDF), exploitant personne morale du réacteur EPR de Flamanville, Framatome (fabricant) et contre X pour différentes infractions au Code de l'environnement et à la réglementation relative aux installations nucléaires de base". Elles estiment agir sur la base de "plusieurs avis d'incidents, notes et rapports d'inspection de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN)", qui selon eux n'a "pas jugé utile de procéder à un signalement auprès du procureur de la République comme elle en a pourtant l'obligation".

EDF a fait savoir fin mai que l'instruction du dossier des défauts de soudures dans la tuyauterie de Flamanville se poursuivrait encore "quelques semaines" et qu'ils pourraient le conduire à reporter le démarrage du réacteur, prévu fin 2018, potentiellement jusqu'à l'été 2019.

La mise en service de l'EPR de Flamanville était initialement prévue pour 2012 et le projet devait coûter 3 milliards d'euros. Un budget qui a désormais grimpé à 10,5 MdsE, selon les dernières estimations disponibles.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU