EDF : la 'nationalisation' du parc nucléaire continue à faire parler

EDF : la 'nationalisation' du parc nucléaire continue à faire parler©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 27 juin 2019 à 14h23

Vieux serpent de mer dans les salles de marché, la "nationalisation" du parc nucléaire d'EDF a été clairement évoquée par le ministre de l'Ecologie hier soir. "Une entité détenue à 100% par l'État pourrait comprendre les centrales nucléaires et les barrages hydroélectriques ainsi que d'autres actifs", a déclaré à l'Assemblée François de Rugy. "L'une des options, qui n'a pas encore été décidée à ce stade, est d'avoir d'un côté une société détenue à 100% par l'Etat, et de l'autre, une unité qui pourrait attirer des investisseurs privés... C'est une opération qui n'est pas facile à faire. Ça veut dire qu'il faut racheter des actions". Le gouvernement envisage également "très sérieusement" de regrouper toutes les concessions hydroélectriques d'EDF qui ont expiré dans une entité publique distincte, a ajouté le ministre.

EDF, détenue à 83% par l'Etat, peine à financer ses investissements annuels de 15 milliards d'euros avec ses activités actuelles. Sa dette freine sa croissance, a déclaré dernièrement Jean-Bernard Levy, directeur général de l'électricien.

Emmanuel Macron a donné à EDF jusqu'à la fin de cette année pour faire des propositions afin que le groupe puisse investir dans des centrales de nouvelle génération tout en mettant à l'arrêt 14 réacteurs nucléaires vieillissants d'ici 2035. Le Président s'est également engagé à modifier un règlement sur la production nucléaire afin de réduire l'exposition d'EDF à la baisse des prix de l'électricité, tout en limitant les coûts pour les consommateurs lorsqu'ils augmentent. Le gouvernement s'est jusqu'ici montré divisé à propos de l'idée de nationaliser le groupe en raison du coût de rachat des actionnaires minoritaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.