EDF perd un recours à 1,37 milliard d'euros devant la justice européenne

EDF perd un recours à 1,37 milliard d'euros devant la justice européenne©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 janvier 2018 à 10h30

Le Tribunal de l'UE vient d'ajouter un nouvel épisode à la saga fiscale qui oppose Bruxelles à la France concernant le traitement favorables dont a bénéficié EDF sur des provisions comptables en... 1997 ! La somme en jeu, plusieurs centaines de millions, a fait l'objet d'un premier contentieux dont EDF est sorti vainqueur, mais a resurgi en 2015 via une nouvelle décision défavorable de la Commission. Ce matin, la justice communautaire a estimé que le régulateur a eu raison de qualifier le traitement fiscal d'aide d'Etat incompatible avec le droit de l'UE et a écarté le recours d'EDF, soutenu par la France. Elle demande donc à l'Etat français de récupérer 1,37 milliard d'euros auprès de l'énergéticien.

En juillet 2015, la Commission européenne avait estimé que le régime fiscal dont a bénéficié EDF en 1997 était incompatible avec les règles communautaires. Le régulateur avait jugé que la France n'avait pas prélevé tout l'impôt sur les sociétés dû par l'énergéticien cette année-là, marquée par la requalification en dotation de capital de certaines provisions comptables. Cette exonération d'impôt a procuré un avantage économique indu à EDF par rapport aux autres opérateurs sur le marché et a engendré une distorsion de la concurrence, écrivait alors l'exécutif communautaire, en demandant la restitution de 1,37 milliard d'euros, répartis entre 889 ME d'impôts et 488 ME d'intérêts. Le groupe avait pu, en 1997, requalifier des provisions comptables en dotation de capital, sans que l'administration les soumette à l'impôt sur les sociétés.

Un vrai feuilleton

La décision initiale remontait à 2003, mais elle avait été annulée par le Tribunal de l'Union en première instance pour un motif de droit. Le Tribunal reprochait à l'époque à la Commission a Commission d'avoir refusé, en raison de la nature fiscale de la mesure, d'examiner si l'État français s'était comporté comme un investisseur privé. L'exécutif européen avait bien interjeté appel, mais sa requête avait été repoussée en 2012. Il faut noter qu'EDF avait remboursé l'Etat une première fois en attendant le jugement, mais que la puissance publique lui avait restitué 1,2 MdE en 2009 (la somme initiale majorée des intérêts de l'époque). EDF avait alors pris acte
de la décision de 2015 en remboursant les sommes exigées. Mais le groupe avait engagé un nouveau recours en annulation devant la justice européenne, lequel vient donc d'être repoussé mais demeure susceptible d'appel pour des questions de droit devant la Cour.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - EDF perd un recours à 1,37 milliard d'euros devant la justice européenne
  • avatar
    jip2 -

    Et si cette même Europe demandait à tous les producteurs d'électricité fonctionnant avec l'énergie fossile (charbon, fuel...) d'arrêter de produire car ils polluent au maximum . Le prix de vente en gros dépend de ces pollueurs . Et les aides pour le photovoltaïque , ce n'est pas interdit par Bruxelles ?
    Cette décision est seulement faite pour que les "vendeurs d'électricité" en tout genre ( ils vendent aussi bien des casseroles , des parapluies , des ....) se fassent un maximum d'argent sur le dos des contribuables

  • avatar
    fredonald -

    c'est de l'arnaque pendant des années l'etat a beneficier des rentes de l'entreprise avant la privatisation! tant qu'à faire si l'on revient sur le passé autant le faire correctement.
    l'énergie que edf rachéte trois fois + cher pour les photovoltaÏques,puis l'abattement des prix pour l'entrée des nouveaux fournisseurs.

  • avatar
    Tueur -

    Fuir ce titre nationalisé, re-capitalisé l'année dernière, mal géré, syndicalisé, co-géré avec la CGT ........

  • avatar
    Tueur -

    Restez toujours soigneusement à l'écart de ce titre , il y a nettement mieux ailleurs ........

  • avatar
    Justmal -

    La "mafia" totalitaire européenne sévit contre le plus élémentaire droit du peuple français à disposer de lui même. Par contre les énormes tricheurs fiscaux, magouilleurs en tous genres ne sont pas inquiétés.

    avatar
    Tueur -

    la justice est toujours cruelle ........
    par ailleurs, stop aux gaspillages des deniers des contribuables .......

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]