EDF sous pression avec S&P

EDF sous pression avec S&P
ampoule électricité énergie EDF

Boursier.com, publié le lundi 22 juin 2020 à 09h33

EDF abandonne 1,3% ce matin à 8,174 euros dans un marché animé, alors que l'agence de notation Standard & Poor's vient d'abaisser sa notation de crédit sur le dossier à 'BBB+' contre 'A-', la notation étant assortie d'une perspective stable. L'agence justifie notamment la dégradation par les effets de la pandémie sur les capacités de production. EDF a amplement réduit ses objectifs de production d'énergie nucléaire sur la période 2020-2022, note S&P, qui attend une baisse significative de la rentabilité. La perspective est néanmoins stable, alors que selon S&P, EDF, soutenu par le gouvernement français, va engager la mise en oeuvre d'un plan d'action visant à protéger son bilan.

Notons par ailleurs qu'EDF étudierait la possibilité de participer à un nouveau projet de centrale nucléaire dans le comté de Cumbria, au nord-ouest de l'Angleterre, en tant que membre d'un groupement dont il ne serait pas le chef de file. C'est du moins ce qu'indique le Telegraph. L'électricien français aurait rencontré à ce sujet les autorités locales pour tenter de relancer l'industrie nucléaire de la région. Le Telegraph affirme que Rolls-Royce serait également intéressé par le développement de réacteurs dans cette région.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.