EDF : succès de son émission inaugurale majeure d'obligations vertes

EDF : succès de son émission inaugurale majeure d'obligations vertes
ampoule électricité énergie EDF

Boursier.com, publié le mardi 08 septembre 2020 à 17h10

EDF annonce le succès de son émission inaugurale majeure d'obligations vertes senior non garanties à option de conversion et/ou d'échange en actions nouvelles et/ou existantes de la Société (OCEANEs Vertes) à échéance 2024. Cette opération majeure marque une étape clé dans la stratégie Cap 2030 d'EDF. EDF s'est fixé en 2015 l'objectif de doubler sa capacité nette installée de production d'énergies renouvelables pour la porter à plus de 50GW en 2030.

Depuis 2013, la Société a émis l'équivalent de 4,5 milliards d'euros de Green Bonds, en cinq tranches, pour accompagner son développement dans les énergies renouvelables, et a consacré ces dernières années environ 2,5 milliards d'euros par an aux investissements dans ce domaine.

Cette émission inaugurale de taille 'jumbo', la première en son genre, non seulement renforce la position de leader d'EDF dans les énergies renouvelables en Europe et démontre sa volonté de "construire un avenir énergétique neutre en CO2 conciliant préservation de la planète, bien-être et développement grâce à l'électricité et à des solutions et services innovants" conformément à sa raison d'être, mais confirme aussi la position de premier plan d'EDF en termes d'innovation sur le marché des Green Bonds.

Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général d'EDF, a déclaré : "Avec cette opération, EDF démontre son engagement en faveur de la décarbonation totale de sa production d'énergie et se place à l'avant-garde de la transition énergétique. Le succès de ce placement démontre le soutien des investisseurs à notre stratégie Cap 2030".

Cette émission représente l'émission d'obligations convertibles la plus importante jamais émise en Europe depuis 2003 (hors obligations remboursables en actions), l'émission d'obligations convertibles vertes la plus importante jamais émise, et l'émission d'obligations vertes la plus importante jamais émise par un corporate en Europe.

L'Émission est réalisée par le biais d'un placement exclusivement auprès d'investisseurs qualifiés. Les actionnaires existants de la Société ne bénéficient pas de droit préférentiel de souscription, et il n'est pas prévu de délai de priorité dans le cadre de l'émission des Obligations ou des actions sous-jacentes de la Société émises en cas de conversion.

L'État français, représenté par l'Agence des Participations de l'État (APE), qui détient actuellement, de concert avec l'EPIC Bpifrance, 83,6% du capital de la Société, a souscrit à l'Émission pour un montant nominal de 960 millions d'euros, représentant 40% de l'Émission, à un prix égal au prix final résultant du processus de construction du livre d'ordres.

Dans le cadre de l'Émission, la Société et l'État ont consenti chacun un engagement d'abstention d'émission ou de cession d'actions ou d'instruments donnant accès au capital de la Société pour une période commençant à l'annonce de la transaction et se terminant 90 jours calendaires après la Date d'Émission, sous réserve de certaines exceptions usuelles ou de l'accord préalable des Teneurs de Livre Associés.

Suite à l'Émission, en considérant une Émission d'un montant nominal de 2.399.999.989,27 euros représenté par 219.579.139 Obligations d'une valeur nominale unitaire de 10,93 euros, sur la base du ratio de conversion initial, la dilution potentielle serait d'environ 7,1% du capital de la Société si le Droit à l'Attribution d'Actions était exercé pour l'ensemble des Obligations et que la Société décidait de remettre uniquement des actions nouvelles en cas d'exercice du Droit à l'Attribution d'Actions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.