EDF : tente un rebond !

EDF : tente un rebond !
EPR Flamanville Manche réacteur nucléaire EDF, photo prise en novembre 2009

Boursier.com, publié le mercredi 11 septembre 2019 à 10h28

Au lendemain d'une chute vertigineuse de 6,8%, EDF reprend une partie du terrain perdu ce mercredi, en hausse de 2,9% à 10,41 euros. Les craintes suscitées chez les investisseurs par les anomalies de fabrication détectées par Framatome sur des composants de réacteurs nucléaires sur le chantier de l'EPR de Flamanville (Manche) se dissipent légèrement, alors que de nouvelles informations sur le projet de scission baptisé "hercule" sont apparues dans la presse.

Agenda chargé

En effet, le Premier ministre Édouard Philippe se prépare à notifier officiellement à la Commission européenne la réorganisation d'EDF. Bruxelles donnera son avis après la lecture des conclusions et le vote par les députés de la loi Énergie Climat, prévu ce mercredi 11 septembre à l'Assemblée, alors que les aides d'Etat dont bénéficie l'énergéticien français, dont le mécanisme des tarifs régulés de vente de l'électricité, doivent faire l'objet de dérogations, régulièrement révisées.

Relèvement du prix de l'Arenh ?

Selon Le Parisien, des discussions intenses sont déjà en cours depuis le début de l'année sur cet épineux dossier entre Bruxelles et l'Etat français. Elles sont pilotées par Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Elysée. Paris proposerait à la Commission européenne un " deal donnant-donnant ". Cet accord passerait par la séparation des activités de distribution (Enedis) et de production (le nucléaire). En échange, le groupe obtiendrait gain de cause sur un relèvement du prix de l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique) auquel il doit céder une partie de sa production nucléaire à ses concurrents.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.