Eiffage : 629 ME de bénéfices en 2018

Eiffage : 629 ME de bénéfices en 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 27 février 2019 à 20h08

Le résultat opérationnel courant du Groupe Eiffage s'établit à 1,857 milliard d'euros, en progression de +7,2% (+12,7% dans les Travaux pour un chiffre d'affaires en croissance de +10,9%).

La marge opérationnelle des Travaux atteint 3,6% à 488 millions d'euros (3,5% en 2017 à 433 ME. Dans la Construction, la marge opérationnelle est en légère baisse de 10 bps à 3,9%. Dans la branche Infrastructures, la marge progresse sensiblement, passant de 2,5% en 2017 à 2,7% en 2018, portée par la dynamique de croissance dans le Génie civil et la Route. De son côté, la branche Energie Systèmes signe à nouveau une bonne performance opérationnelle, en France comme à l'international, portant sa marge à 4,4% en 2018 (4,2% en 2017). Dans les Concessions, la marge opérationnelle croît à 48,8% (48,3% en 2017), APRR affichant, pour sa part, une nouvelle hausse de la marge d'Ebitda à 73,8% (73,2% en 2017). Enfin, le résultat opérationnel de la Holding est impacté de manière significative et non-récurrente en 2018 par la décision prise par le Groupe d'attribuer une prime exceptionnelle de pouvoir d'achat à ses salariés éligibles, soit 83% des salariés du Groupe en France.

Ainsi, la marge opérationnelle globale du Groupe ressort à 11,2% (11,5% en 2017).

Le coût de l'endettement financier net baisse à 366 ME pour la 4e année consécutive (-25% sur la seule année 2018), sous le double effet de l'extinction de swaps de taux d'intérêts chez Eiffarie en juin 2018 et des refinancements des tranches obligataires d'APRR intervenus en 2017 et 2018.

Cette réduction des charges financières, conjuguée à la poursuite de l'amélioration de la performance opérationnelle, permet d'afficher une croissance de +22,1% du résultat net part du Groupe à 629 ME, contre 515 ME en 2017 (hors ajustement des impôts différés non courants).

Le résultat net par action ressort à 6,49 euros (5,76 euros en 2017).

L'impôt sur les sociétés est de 461 ME (337 ME en 2017) et le taux effectif d'impôts de 32,5%.

Situation financière

Le cash-flow libre est de 992 ME (735 ME en 2017). Il intègre l'augmentation du besoin de fonds de roulement de 125 ME (dont 107 ME en Travaux) et tient compte d'investissements de développement toujours importants dans les Concessions (503 ME) du fait de la montée en puissance des grands investissements d'infrastructures réalisés par APRR et AREA dans le cadre des contrats de plan et des plans d'investissements autoroutiers.

Dans les Concessions, la prise de participation d'Eiffage à hauteur de 5,03% du capital de Getlink s'élève à 308 ME. Les opérations de croissance externe en Travaux ont représenté un investissement de 220 ME (nets de la trésorerie des entreprises acquises).

La dette financière nette -hors juste valeur de la dette CNA et des swaps- s'élève à 10,5 MdsE au 31 décembre 2018, en légère augmentation (+169 ME), compte tenu des opérations de croissance réalisées en 2018 (528 ME au total). La liquidité du Groupe est de 3,4 MdsE (3,3 MdsE à fin 2017), compte tenu de 2,4 MdsE de disponibilités et d'une ligne bancaire non utilisée de 1 MdE.

Eiffage a prorogé de 2 ans, jusqu'en mars 2023, la maturité de son programme de titrisation de créances commerciales de 600 ME et mis en place un programme Neu MTN de 1 MdE qui a été initié en janvier 2019.

A'liénor, concessionnaire de l'Autoroute A65, a finalisé en juillet 2018 le refinancement de sa dette de 825 ME. APRR a procédé à une émission obligataire en 2018 pour 500 ME à échéance avril 2030, avec un coupon fixe de 1,5% et une autre émission début janvier 2019 pour 500 ME également, au taux fixe de 1,25% et à échéance janvier 2028.

Dividende

Le résultat net d'Eiffage SA s'élève à 494 ME. Il sera proposé à l'assemblée générale du 24 avril 2019 de distribuer un dividende de 2,4 euros par action en hausse de 20%. Il sera mis en paiement le 23 mai 2019 (détachement du coupon le 21 mai), et s'appliquera aux 98.000.000 actions existantes au 27 février et à celles qui seront créées à la suite de l'augmentation de capital réservée aux salariés, décidée par le conseil d'administration du 27 février.

Perspectives 2019

Le carnet de commandes des Travaux s'élève à 13,9 MdsE (+15%) et représente 12,2 mois d'activité des branches Travaux. Il a été considérablement renforcé en 2018 par les contrats du Grand Paris Express et l'apport des croissances externes, alors que les activités de fonds de commerce ont assuré un bon renouvellement de leurs commandes.

Eiffage anticipe pour 2019 une nouvelle progression de son chiffre d'affaires et de ses résultats.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.