Eiffage : APRR et Eiffarie refinancent leurs facilités bancaires

Eiffage : APRR et Eiffarie refinancent leurs facilités bancaires©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 20 février 2020 à 20h33

APRR et Eiffarie ont refinancé avec succès leurs lignes de crédit contractées en 2015, venant à échéance en février 2022. L'opération sursouscrite à plus de 50% par un syndicat de 18 banques porte sur montant total de 3,07 milliards d'euros.

Elle comprend deux lignes de crédit aux caractéristiques suivantes...

D'une part, la ligne de crédit renouvelable portant sur 2 milliards d'euros est destinée aux besoins généraux d'APRR. Elle vient se substituer à la ligne de crédit existante non utilisée de 1,8 MdE. Cette facilité permet d'allonger l'horizon des moyens financiers d'APRR et d'en assurer la liquidité avec des conditions améliorées et un montant en croissance de plus de 10%.

D'autre part, la ligne de crédit à terme chez Eiffarie est d'un montant initial de 1,07 MdE. Elle vient se substituer à la ligne de crédit existante du même montant. Cette ligne de crédit, aux conditions améliorées, sera progressivement amortie suivant un échéancier de remboursement croissant commençant en 2023 avec un solde qui sera remboursé à terme.

Ces deux lignes ont une durée de 5 ans, avec deux extensions possibles d'un an chacune.

Des critères sociaux et environnementaux

Afin de traduire concrètement les engagements d'APRR et Eiffarie en matière sociale et environnementale, et comme Eiffage l'avait initié en mai 2019, la marge de ces facilités de crédit dépendra pour partie de la performance d'APRR dans deux domaines extra financiers auxquels elle attache une très grande importance : la sécurité au travail et la réduction de son empreinte carbone. Une amélioration dans l'un ou l'autre de ces domaines se traduira par une baisse de la marge de crédit. Une dégradation donnera lieu à des mesures compensatoires au profit d'associations ou d'une fondation oeuvrant à l'intérêt général.

Ce mécanisme innovant fait d'Eiffage l'un des tous premiers groupes du secteur à intégrer ces critères de performance dans sa documentation financière à une telle échelle de 5,1 milliards d'euros sur 12 mois.

Large suivi

Au total, 18 établissements financiers internationaux ont participé à l'opéation : Banco Sabadell, BBVA, BNP Paribas, CaixaBank, CIC, Groupe Crédit Agricole, Intesa, Mediobanca, Mizuho, MUFG, Natixis - Groupe BPCE, Santander, Société Générale et UniCredit, Commerzbank, HSBC, La Banque Postale, et SMBC.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.