Eiffage et Kier devraient pallier la faillite de Carillion sur le TGV britannique

Eiffage et Kier devraient pallier la faillite de Carillion sur le TGV britannique©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 janvier 2018 à 06h56

La faillite du groupe britannique de BTP Carillion donne des sueurs froides au gouvernement de Sa Majesté. Quant aux partenaires de l'entreprise, qui intervient en consortium sur plusieurs projets, il va leur falloir s'adapter, mais les grands travaux en cours ne devraient pas en pâtir. On pense notamment au projet HS2, la liaison ferroviaire à grande vitesse Londres-Birmingham-Manchester-Leeds, une seconde épine dorsale ferrée pour le pays, après Londres-Douvres.

HS2 n'est pas menacé, a expliqué hier un porte-parole du gouvernement, en précisant que Kier et Eiffage, les deux autres prestataires de la tranche confiée au consortium Carillion, avaient confirmé leur engagement sur le projet. Les conseils d'administration des entreprises ont tous deux donné des assurances et confirmé qu'elles garantiraient leurs performances réciproques dans la réalisation du contrat, selon le porte-parole. Le Britannique Kier a fait savoir qu'il avait un plan d'urgence pour cette éventualité et que cela ne lui coûtera pas d'argent. Le Français Eiffage n'a pas répondu à nos sollicitations hier mais a précisé aux 'Echos' que la disparition d'un membre de la coentreprise était prévue au contrat et que des propositions ont été faites au client pour pallier cette défaillance. L'issue la plus vraisemblable serait alors un consortium réduit à deux acteurs.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.