Eiffage remporte en groupement la transformation de la gare de Gand-Saint-Pierre en Belgique pour un montant global de près de 100 ME

Eiffage remporte en groupement la transformation de la gare de Gand-Saint-Pierre en Belgique pour un montant global de près de 100 ME
Eiffage logo BTP construction

Boursier.com, publié le mercredi 19 mai 2021 à 19h46

Eiffage, au travers d'Antwerpse Bouwwerken et Valens, toutes deux filiales d'Eiffage Benelux, vient de se voir attribuer en groupement par la SNCB (Société Nationale des Chemins de fer Belges), le contrat de transformation de la gare de Gand Saint-Pierre en Belgique pour un montant de près de 100 millions d'euros dont 86 millions pour Eiffage. Le projet comprend la transformation de la gare, l'aménagement partiel du rez-de-chaussée et du niveau -1, et le renouvellement des voies et des quais qui seront pourvus d'un toit qui se connectera à la partie déjà rénovée de la gare. Cette nouvelle structure de toit permettra d'assurer le confort des voyageurs quelles que soient les conditions météorologiques. L'installation de panneaux solaires et l'intégration de pompes à chaleur renforcent le caractère durable du projet.

Eiffage, au travers d'Antwerpse Bouwwerken et Valens, toutes deux filiales d'Eiffage Benelux, vient de se voir attribuer en groupement par la SNCB (Société Nationale des Chemins de fer Belges), le contrat de transformation de la gare de Gand Saint-Pierre en Belgique pour un montant de près de 100 millions d'euros dont 86 millions pour Eiffage.
Le projet comprend la transformation de la gare, l'aménagement partiel du rez-de-chaussée et du niveau -1, et le renouvellement des voies et des quais qui seront pourvus d'un toit qui se connectera à la partie déjà rénovée de la gare. Cette nouvelle structure de toit permettra d'assurer le confort des voyageurs quelles que soient les conditions météorologiques. L'installation de panneaux solaires et l'intégration de pompes à chaleur renforcent le caractère durable du projet.

La gare restera en exploitation durant toute la durée des travaux, ce qui nécessite une organisation par phases et une méthodologie de construction basée sur un modèle BIM dynamique. Les mouvements logistiques tels que l'évacuation des déblais de démolition et de terrassement ou l'approvisionnement en matériaux de construction et matières premières peuvent ainsi être visualisés et le processus de construction organisé afin de limiter au maximum l'impact des travaux.
Le projet a été conçu par la SNCB et fait partie du plan pluriannuel de Gand-Saint-Pierre, qui est une collaboration entre la SNCB, Infrabel, De Lijn, la Ville de Gand et la Région flamande.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.