Electricité et Eaux de France apporte ses titres SFC à Circus Casino France

Electricité et Eaux de France apporte ses titres SFC à Circus Casino France
casino cartes jeu Poker

Boursier.com, publié le lundi 15 mars 2021 à 07h26

Par communiqué du 21 décembre 2020, la Société Française de Casinos (SFC) informait le marché que la société Casigrangi avait acquis 3.823.107 actions représentant 75,07% du capital social et des droits de vote de SFC et qu'elle devait déposer, à titre obligatoire, auprès de l'Autorité des marchés financiers un projet d'offre publique d'achat simplifiée portant sur les actions de SFC, à un prix de 1,70 euro par action.

Par communiqué du 21 décembre 2020, la Société Française de Casinos (SFC) informait le marché que la société Casigrangi avait acquis 3.823.107 actions représentant 75,07% du capital social et des droits de vote de SFC et qu'elle devait déposer, à titre obligatoire, auprès de l'Autorité des marchés financiers un projet d'offre publique d'achat simplifiée portant sur les actions de SFC, à un prix de 1,70 euro par action.

Electricité et Eaux de Madagascar (EEM) a sollicité, dans le cadre de la procédure de sauvegarde, l'autorisation de Monsieur le Juge commissaire d'accepter l'offre formulée par la société Circus Casino France d'acquérir la totalité des titres détenus par EEM dans le capital de SFC, soit 510.000 actions, moyennant un prix de cession de 1,75 euros par action, et ce aux fins de financer sa période d'observation.

Par ordonnance en date du 25 février 2021, Monsieur le Juge commissaire a autorisé EEM à procéder à cette cession, compte tenu notamment du cours de bourse de 1,70 euro à la clôture de la séance du 22 février 2021. En exécution de cette ordonnance, EEM a procédé cette semaine à la cession de 360.000 actions au bénéfice de la société Circus Casino France.

Le solde des titres, soit 150.000 actions, a fait l'objet d'une saisie conservatoire de la part de Monsieur François Gontier dont EEM ne connaît pas, à date, le fondement alors même que les saisies aux titres de créances antérieures sont interdites dans le cadre d'une procédure de sauvegarde et que François Gontier reste devoir à EEM la somme de 1,4 ME au titre de la liquidation de l'astreinte prononcée par arrêt définitif de la Cour d'appel de Paris en date du 6 février 2020.

Cette saisie va faire l'objet d'un recours aux fins de permettre à EEM de réaliser la cession du solde des titres saisis dans les meilleurs délais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.