Electricité et Eaux de Madagascar se rebiffe contre la "désinformation"

Electricité et Eaux de Madagascar se rebiffe contre la "désinformation"©Boursier.com

Boursier.com, publié le dimanche 23 juin 2019 à 16h19

Electricité et Eaux de Madagascar indique dans un communiqué : "Pour la 9e fois en moins de 18 mois, le Tribunal de Commerce de Paris vient de débouter Monsieur Guy Wyser-Pratte et ses affiliés, de leurs demandes tendant à entraver le fonctionnement normal de la société, et plus particulièrement, de son Conseil d'Administration".

Après avoir rappelé que les intéressés avaient sollicité la désignation judiciaire d'un mandataire ad hoc, Electricité et Eaux de Madagascar dénonce : "Simultanément à cette quérulence judiciaire, ces mêmes personnes multiplient les déclarations publiques, les communiqués aux Commissaires aux Comptes, à l'Autorité des Marchés Financiers, les lettres, menaces, intimidations, interpellations, diffusions de fausses informations, dénonciations calomnieuses et mises en cause contre tel ou tel administrateur et même simple salariés".

Aussi en réponse à "cette entreprise de désinformations", le Conseil d'Administration d'Electricité et Eaux de Madagascar, réuni autour de son Président Monsieur Valéry Le Helloco, a décidé dans sa séance du 18 juin, d'engager désormais des poursuites judiciaires par la voie de citations directes.

Par ailleurs, il est précisé que, si, dans le cadre d'une affaire sanitaire 'Voldis', la presse a cru pouvoir établir un lien entre la société EEM, le Conseil d'Administration rappelle que l'entreprise mise en cause ne fait pas partie des actifs de la société, n'en est pas même un actionnaire et n'entretient aucune relation d'affaires avec EEM. Dans ces conditions, cette affaire reste sans impact sur la marche de l'entreprise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.