Elior affiche une perte nette semestrielle de -53 ME

Elior affiche une perte nette semestrielle de -53 ME©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 20 mai 2021 à 08h27

Elior affiche un chiffre d'affaires des activités poursuivies qui s'élève à 1 869 millions d'euros pour le premier semestre de l'exercice 2020-2021, contre 2 459 millions d'euros un an plus tôt. La baisse de -24 % par rapport à l'exercice précédent reflète une contraction organique de -22,3 % et un effet de change de -1,7 %, notamment à cause du dollar américain et de la livre sterling.

Elior affiche un chiffre d'affaires des activités poursuivies qui s'élève à 1 869 millions d'euros pour le
premier semestre de l'exercice 2020-2021, contre 2 459 millions d'euros un an plus tôt. La baisse de -24 % par rapport à l'exercice précédent reflète une contraction organique de -22,3 % et un effet de change de -1,7 %, notamment à cause du dollar américain et de la livre sterling.

En France, le chiffre d'affaires s'élève à 890 millions d'euros, soit une contraction organique de -18,1 %. L'EBITA ajusté consolidé des activités poursuivies du Groupe pour le premier semestre de l'exercice en cours correspond à une perte de -25 millions d'euros, comparé à un bénéfice de 52 millions d'euros un an plus tôt. Le taux de marge d'EBITA ajusté ressort à -1,3 %, contre +2,1 % pour le premier semestre de l'exercice précédent, reflétant l'impact persistant de la crise sanitaire.

L'impact sur l'EBITA ajusté de la perte de chiffre d'affaires sur le premier semestre est de 14 % (à taux de change constants), une amélioration significative comparé à 22% au second semestre de l'exercice précédent qui reflète notre rigueur et notre agilité dans la maîtrise des coûts opérationnels.

Le résultat opérationnel courant des activités poursuivies correspond à une perte de -34 millions d'euros au premier semestre 2020-2021, contre un gain de 40 millions d'euros un an plus tôt. Le résultat net part du Groupe s'établit lui à -53 millions d'euros, contre une perte de -17 millions d'euros sur le premier semestre de l'année dernière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.