Elior : comptes semestriels publiés

Elior : comptes semestriels publiés©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 29 mai 2018 à 07h45

Elior qui avait annoncé ses comptes semestriels préliminaires le 16 mai dernier et émis un nouveau 'warning' à cette occasion, confirme les tendances récentes et annonce une croissance de son chiffre d'affaires semestriel de 3,9%, dont 2,9% de croissance organique. La Marge d'Ebitda retraité est de 6,9%. Le Résultat net par action ajusté ressort à 0,33 euro.

Dans le détail, le chiffre d'affaires consolidé du Groupe s'élève à 3.339 millions d'euros pour le 1er semestre 2017-2018. La progression de 3,9% par rapport à l'exercice précédent comprend la croissance organique de 2,9%, la croissance externe pour 3,5% et des variations négatives de taux de change pour 2,5%. La part du chiffre d'affaires réalisée à l'international atteint 56% au 1er semestre 2017 2018, contre 55% pour la même période de 2016-2017.

L'Ebitda retraité consolidé du Groupe recule de 9,6% par rapport au 1er semestre 2016-2017 pour atteindre 231 millions d'euros, soit une marge de 6,9% du chiffre d'affaires, contre 7,9% par rapport à la même période de 2016-2017. L'évolution des taux de change a un impact de négatif d'environ 6 millions d'euros.

Le résultat opérationnel non courant est de -14 millions d'euros. Il comprend principalement les coûts de réorganisation et d'arrêts d'activité et les coûts d'acquisition. Le résultat financier net est de -33 millions d'euros, contre -25 millions d'euros au 1er semestre 2016-2017, dont 6 millions de charges exceptionnelles liées aux dépréciations de divers investissements financiers dans des startups. Le coût de l'endettement financier reste stable à 24 millions d'euros.
La charge d'impôts s'élève à 24 millions d'euros, contre 49 millions d'euros pour le 1er semestre 2016-2017. Elle inclut la prise en compte de l'effet net annuel positif de 12 millions d'euros de produits exceptionnels liés à l'ajustement de la valeur des impôts différés enregistrés au bilan consécutif à la baisse du taux d'impôt sur les sociétés (Federal tax) aux États-Unis. Le taux annuel d'impôts effectif estimé (y compris CVAE) pour l'ensemble de l'exercice est de 30%.
Le résultat net des activités non poursuivies est de -1 million d'euros. Il comprend les pertes associées aux activités cédées d'Areas en Europe du Nord.
Le résultat net part du Groupe recule ainsi de 36,2% par rapport au 1er semestre 2016- 2017, à 37 millions d'euros. Le résultat net par action ajusté ressort à 0,33 euro.

Le free cash flow est stable par rapport au 1er semestre 2016 2017, à -65 millions d'euros. Le recul de l'Ebitda retraité et l'augmentation des dépenses d'investissement et des dépenses liées aux éléments non récurrents sont compensés par une meilleure maîtrise du besoin en fonds de roulement et une baisse de l'impôt versé.
L'endettement net s'élève à 1 783 millions d'euros au 31 mars 2018, en hausse de 155 millions d'euros par rapport au 30 septembre 2017. Outre l'évolution du free cash flow sur la période décrite ci-dessus, cette hausse s'explique essentiellement par les acquisitions réalisées aux États-Unis et au Mexique pour 76 millions d'euros, les intérêts financiers nets sur l'endettement pour 24 millions d'euros et l'impact de l'évolution des taux de change sur l'endettement en dollars américains.

Perspectives

Pour l'ensemble de l'exercice 2017-2018, le Groupe confirme ses objectifs tels que mis à jour le 16 mai 2018 :
Une croissance organique proche de 3%,
Un taux de marge d'Ebitda retraité compris entre 7,5% et 7,8%,
Un résultat net par action ajusté en baisse,
Une maîtrise des dépenses d'investissement dans l'enveloppe de 300 millions d'euros.

Philippe Guillemot, directeur général d'Elior Group, commente : "Les performances du Groupe au premier semestre ont été contrastées. La croissance organique est restée soutenue, à 2,9%, malgré l'impact des mauvaises conditions météorologiques. Elle a été principalement tirée par les États-Unis et le Royaume-Uni en restauration collective et par l'Amérique et la péninsule ibérique en restauration de concession. La rentabilité des opérations a été plus faible que prévue, avec une marge d'Ebitda retraité de 6,9% du chiffre d'affaires. Nos activités continuent cependant de générer un bon niveau de trésorerie, avec un free cash flow stable par rapport au premier semestre 2016-2017, grâce à une bonne gestion du besoin en fonds de roulement, et ce dans un contexte d'augmentation contrôlée des dépenses d'investissement. Les perspectives de nos métiers sont solides. Le plan stratégique en cours de finalisation et les nouvelles ambitions du Groupe pour les trois prochaines années en seront le reflet".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.