En Italie, Vivendi reste dans le collimateur des régulateurs

En Italie, Vivendi reste dans le collimateur des régulateurs

Le logo de Vivendi, pris sur l'entrée principale du siège à Paris.

Boursier.com, publié le vendredi 07 avril 2017 à 07h33

Les autorités italiennes auraient une approche défavorable à Vivendi dans le dossier Mediaset / Telecom Italia, selon des sources citées par Bloomberg. Le régulateur des communications pourrait estimer que le groupe français a violé la réglementation sectorielle en se renforçant au capital des deux entités. La décision finale pourrait tomber d'ici la fin du mois, mais ne comprendrait pas d'injonction spécifique pour remédier à la situation. La loi italienne réglemente les rapports entre sociétés des médias et des télécommunications.

En parallèle, le gendarme boursier italien aurait convoqué la gestion transalpine Assogestioni après des rumeurs de discussions avec Vivendi en vue de l'assemblée générale de Telecom Italia en mai, a appris l'Agence Reuters. Des rumeurs récentes laissaient entendre que Vivendi pourrait proposer son propre président, Arnaud de Puyfontaine, à la présidence de l'opérateur.

Vivendi a plusieurs fers au feu de l'autre côté des Alpes, via une stratégie jugée agressive par la classe politique locale et par les dirigeants des sociétés concernées, au premier rang desquels la famille Berlusconi.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - En Italie, Vivendi reste dans le collimateur des régulateurs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]